GO Capital Amorçage (Grand Ouest Capital Amorçage)

Fonds direct partenaire

  • Société de gestion
    GO CAPITAL
  • Zone d'implantation
    France - Basse-Normandie - Bretagne - Haute-Normandie - Pays de la Loire
  • Date de création
    01 Janvier 2012

GO Capital Amorçage, premier fonds interrégional souscrit par le Fonds National d’Amorçage (FNA) géré par Bpifrance Investissement (ex- CDC Entreprises) dans le cadre du Programme d'Investissements d'Avenir (PIA). Il a pour vocation d’investir dans des sociétés technologiques en création ou à la recherche d’un premier financement significatif pour développer leurs ventes. GO CAPITAL AMORCAGE investit dans des sociétés dont le siège social se situe dans le Grand Ouest (Basse-Normandie, Bretagne,  Haute-Normandie et Pays de la Loire). Lors d’un premier investissement, le fonds investit un maximum de 300 000 à 500 000 euros en fonction du stade de maturité commerciale de la société, en se gardant la possibilité, tout au long du développement de la société, d’investir en plusieurs fois jusqu‘à environ 3 millions d'euros. Pour les projets qui nécessiteraient dès le premier tour une levée de fonds sensiblement supérieure, GO CAPITAL AMORCAGE propose des co-investisseurs. Le fonds couvre tous les domaines technologiques et innovants bien représentés dans le Grand Ouest en misant sur la dynamique apportée par un écosystème favorable au développement de l’entreprise financée. On peut ainsi citer, l’économie numérique, la santé et le médical, l’alimentation et les biotechnologies, les écotechnologies, les sciences des matériaux  et les nanotechnologies.

La gestion du fonds est confiée à GO Capital (anciennement Grand Ouest Gestion), société de gestion spécialisée dans l’investissement et l’accompagnement de jeunes sociétés innovantes et technologiques du Grand Ouest.

Types d'interventions :

  • Capital amorçage

Secteurs d'activité :

  • Sciences de la vie
  • TIC
  • Environnement / Energies
  • Autres

Chiffres clés 2013

  • Fonds gérés

    57 millions d'euros

  • Fourchette d'intervention

    300 k€ à 3 millions d'euros