Bpifrance s'engage... pour la Transition Energétique et Ecologique

Qu’il s’agisse d’intervenir dans les entreprises du secteur en financement et en investissement ou de favoriser le déploiement de démarche d’efficacité énergétique dans le plus grand nombre d’entreprises par des actions de sensibilisation et de financement, Bpifrance fait de la transition énergétique et environnementale une priorité nouvelle.

La loi sur la transition énergétique

 

Les autorités monétaires et prudentielles se préoccupent de l’impact du changement climatique sur la stabilité du système financier.

Valorise les économies d’énergies et le développement des énergies renouvelables

Oblige :

  • les investisseurs institutionnels à intégrer dans leur rapport annuel leur contribution au financement de la transition énergétique, et une description de la façon dont ils intègrent les enjeux Environnementaux Sociaux et de Gouvernance (ESG) et particulièrement climatiques (Article L.533-22-1 du code monétaire et financier)
  • les établissements de crédit à régulièrement réaliser un test de résistance « climatique » (Article L.511-41-1 B du code monétaire et financier)

Crée un label public Transition énergétique et écologique pour le climat pour les fonds d’investissement

Facilite l’identification des risques financiers : les sociétés anonymes françaises doivent en tenir compte dans leur rapport de gestion, ainsi que des conséquences de leurs activités et de l’usage de leurs produits sur le changement climatique

4 milliards d’euros pour la TEE

La transition énergétique et écologique (TEE) est un secteur économique dynamique qui a besoin de financements long terme. Elle figure, d’ailleurs, dans la loi de création de Bpifrance, assortie d'objectifs dès le premier plan stratégique établi en 2013

Véritable opportunité de croissance, la transition énergétique et environnementale (TEE) est un outil d’innovation, de différentiation et de performance pour les entreprises françaises. Bpifrance encourage les entreprises à saisir l’opportunité que représente la TEE dans leur développement et va, pour cela, mobiliser plus de 4 milliards d’euros d’ici 2018.

En 2016, Bpifrance a ainsi accompagné 1.400 entreprises pour un montant global de 1,4 milliard d'euros, soit 14% de plus qu'en 2015. Concernant l'innovation dans d'autres secteurs de la TEE, Bpifrance a investi 70 millions d'euros en capital innovation dans des cleantech et 250 millions d'euros dans des projets industriels innovants.

Enfin, 510 millions de prêts sans garantie ont été octroyés à de entreprises engagées dans une évolution de leurs process industriels visant une amélioration de leur performance énergétique et environnementale.

Stratégie 2°

Dans la lignée de l’Accord de Paris (objectif de zéro émission nette à la fin du siècle), Bpifrance et le groupe Caisse des dépôts ont décidé de formuler une stratégie « 2 degrés » dans certains secteurs clés d’intervention de leur activité.

Pourquoi agir dès aujourd’hui?

Les acteurs financiers français doivent répondre à une exigence de transparence sur la stratégie de contribution à l’atteinte de l’objectif 2° et sur leur propre résilience climatique.

A lire aussi

http://www.bpifrance.fr/A-la-une/Dossiers/La-transition-energetique-et-ecologique-TEE

http://www.bpifrance.fr/A-la-une/Actualites/Transition-energetique-et-ecologique-quelle-equation-economique-27608

http://www.caissedesdepots.fr/sites/default/files/medias/cp_et_dp/un_engagement_de_long_terme_pour_la_tee.pdf

http://www.assemblee-nationale.fr/14/evenements/mardi-avenir/2014-04/CdC-Accompagner.pdf

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

Les 5 livres à mettre sous le sapin des entrepreneurs https://t.co/eyU5fWeAsv

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.