Programme Investissements d'Avenir

Dans le prolongement des conclusions de la Commission sur les priorités stratégiques d'investissement et l'emprunt national, la loi de finances rectificative pour 2010 prévoit la mise en œuvre d’un programme d’investissements d’avenir pour un montant de 35 milliards d'euros.

C'est quoi le PIA ?


PIA 3 from CGI on Vimeo.

Le Commissaire général à l’investissement, Louis Gallois, est chargé de la mise en œuvre du programme, de sa coordination interministérielle ainsi que de son évaluation ; il est placé sous l’autorité du Premier ministre.

L'objectif du programme est de moderniser et de renforcer la compétitivité de notre pays, en favorisant l'investissement et l'innovation dans 5 secteurs prioritaires, générateurs de croissance et d'emplois : 

  • Enseignement supérieur et formation
  • Recherche
  • Filières industrielles et PME
  • Développement durable
  • Numérique.

Actions menées par Bpifrance

Bpifrance joue un rôle fondamental dans la mise en œuvre des investissements d’avenir et se voit ainsi confier par l'Etat des fonds dédiés au financement des entreprises (PME et ETI) qui se répartissent selon plusieurs  axes stratégiques :

  • Prêts aux PME et aux ETI pour renforcer leur haut de bilan : Prêts Croissance (1 milliard d'euros)
  • Prêt numérique  pour les PME et ETI qui investissent dans des projets intégrant les technologies numériques
  • Financement des entreprises innovantes : Prêts verts bonifiés (500 millions d'euros) - Fonds FSN PME (Fonds Ambition Numérique - 300 millions d'euros), Fonds Ecotechnologies (150 millions d'euros),  Fonds Biothérapies innovantes et maladies rares (50 millions d'euros)
  • Financement des entreprises technologiques en amorçage : Fonds National d'Amorçage (FNA - 600 millions d'euros)
  • Aide à la réindustrialisation (200 millions d'euros)
  • Appel à projets R&D structurants des pôles de compétitivité  (300 millions d'euros)
  • Prêts à l'industrialisation des projets de R&D issus des pôles de compétitivité (100 millions d'euros)
  • Renforcement de la compétitivité des PME et des filières industrielles stratégiques, suite aux Etats généraux de l’industrie, appel à projets (300 millions d'euros)
  • Augmentation des fonds propres de Bpifrance Financement pour renforcer sa capacité d’intervention au profit des entreprises (140 millions d'euros).*

* Au total, avec le produit de la taxe sur les bonus bancaires, l’augmentation de capital de Bpifrance Financement sera portée à 360 millions d'euros.

Préparer la France aux défis de demain