Fittingbox : des lunettes comme si on les avait sur le nez

De nouvelles lunettes, ça fait souvent une nouvelle tête. Avec Fittinbox, start-up lauréate Concours de l’innovation numérique en novembre 2015, les porteurs de lunettes peuvent désormais savoir à quoi ils ressembleront avec leurs nouvelles montures, ils peuvent même en essayer qui ne sont pas en magasin si elles sont référencées chez Fittingbox.

fittingbox

Si Ariel Choukroun et Benjamin Hakoun n’étaient pas tous deux porteurs de lunettes, sans doute que Fittingbox n’aurait jamais vu le jour. « Quand on va chez l’opticien on a forcément un problème, on enlève ses lunettes avec les verres correcteurs et on essaye d’autres montures mais on ne peut pas bien apprécier le résultat », expliquent-ils.
L’un est doctorant en informatique spécialité réalité augmentée, l’autre est à HEC, nous sommes en 2006, encore étudiants ils sautent le pas et créent leur société.
Le concept est simple, a priori, il s’agit de mettre au point un système qui permette à un porteur de lunettes de se voir sous toutes les coutures avec une autre paire que celle qu’il a sur le nez, par le biais d’un écran numérique. Leur technologie va évoluer avec les années et le travail de R&D réalisée en interne.

fittingbox

Dans un premier temps le système fonctionne comme un appareil photo. La webcam capture le visage et y appose la monture choisie. En 2008, c’est le premier prototype sérieux, le sujet peut bouger la tête comme devant un miroir, la tourner d’un profil à l’autre et apprécier ses nouvelles lunettes. Leur ambition est d’équiper les boutiques de terminaux mobiles, mais il faut toujours mieux développer le système, le rendre de plus en plus réaliste, prendre en compte la complexité et la diversité des matériaux entrant dans la fabrication d’une paire de lunettes, les reflets sur les verres…

Continuer à y voir loin

Le développement de leur technologie ne se fera ni en un seul jour, ni sans appuis financiers. 1,5 M€ sont levés en 2009, 1,2 M€ en 2012, 2,1 M€ en 2014 auprès de business angels. L’entreprise, membre du réseau Bpifrance Excellence, bénéficiera de prêts et d’avances remboursables de la part de Bpifrance. Installés à Labège en Haute-Garonne elle obtient aussi le soutien de la région Midi-Pyrénées. Mais toujours demeure ancré chez les deux associés ce besoin d’innover. « L’innovation, c’est notre moteur, on réinvestit chaque année 30 % de notre chiffre d’affaires dans la R&D » expliquent-ils. Il s’agit de parfaire la technologie au plus vite pour s’imposer sur ce marché encore peu disputé.

La nouvelle étape de développement, celle pour laquelle l’entreprise a été lauréate au concours d’innovation numérique en novembre 2015, consiste à référencer le plus grand nombre de paires de lunettes possibles. « Les fabricants en sortent des dizaines de milliers chaque année, comment faire un choix face à cette offre gigantesque, nous voulons aussi accompagner le client. » Avec Fittingbox, les opticiens pourront proposer des produits, même s’ils ne les ont pas en magasin. Forte de 45 collaborateurs et de quelques bonnes références tel le réseau Optic 2000, affichant 4 000 clients dont la moitié à l’international, Fittingbox continue à regarder loin devant elle.