Les petites entreprises dirigées par des femmes surperforment

Si les PME dirigées par des femmes ne représentent que 15 % environ du tissu économique français, elles affichent de meilleures performances que celles dirigées par des hommes. C'est ce qu'a confirmé l'étude 2014 du Women Equity for Growth, rendue publique il y a quelques semaines.

Les femmes n'hésitent plus à se lancer, même dans l'industrie

Sur l'échantillon étudié (PME dont le chiffre d'affaires va de 4 millions à 100 millions d'euros, soit près de 30 000 au total), 70 % des sociétés dirigées par des femmes (près de 3 500), ont été en croissance en 2013, contre seulement 67 % pour les entreprises à direction masculine (plus de 25 000), et ce, dans tous les secteurs - y compris l'industrie.

Ce dernier secteur est même, pour les femmes, un domaine d'excellence. D'ailleurs, selon l'Insee, l’industrie se féminise : les femmes y ont réalisé 48 % des créations d'entreprises l'an dernier, après 47 % en 2013 et 30 % en 2004.

Et les femmes croient à l'entrepreneuriat en général, puisqu'en 2014 comme en 2013, toujours selon l'Insee, 38 % des entreprises individuelles ont été créées par des femmes, contre 33 % seulement il y a dix ans.
Reste à faire grandir les PME dirigées par des femmes, afin que, à l'image de celles dirigées par des hommes, elles puissent croître et profiter de cette expansion pour se renforcer. On le sait en effet, il existe une « prime à la taille » : qu'elles soient dirigées par des hommes ou des femmes, seules les PME ayant un chiffre d'affaires supérieur à 50 millions d'euros ont enregistré, en 2013, une progression notable de leurs ventes (3,7 % en moyenne).