Sushee, la PME bretonne qui séduit les Japonais

Goetia, le jeu vidéo développé par Sushee, sera publié par le géant japonais Square Enix, mondialement connu pour des jeux comme Tomb raider.

logo sushee
Leur nom était sans doute prédestiné... Le studio de création de jeux vidéo Sushee (neuf salariés), créé en 2008 et basé depuis 2011 à Lannion, en Bretagne, a signé en fin d'année dernière un accord de publication pour son premier jeu vidéo, baptisé Goetia, avec un géant japonais de l'édition de jeux vidéo, Square Enix, qui a sous licence des jeux mondialement connus comme Tomb Raider, Final Fantasy et Hitman.
Vendu sous le label Square Enix Collective, le jeu breton, mettant en scène un fantôme incarné par le joueur, qui doit résoudre une série d'énigmes, devrait être commercialisé dans quelques mois. Les inventeurs en gardent la propriété intellectuelle. Au-delà de la réalisation de jeux vidéo, Sushee développe également des « serious­ games » pour les entreprises.

Soutien à la commercialisation

Japon- Bretagne
L'entreprise japonaise, qui avait repéré Sushee il y a quelques mois et apprécié les fonctionnalités développées par les jeunes chercheurs, ne prend pas de participation dans la PME bretonne. Mais il soutiendra le marketing et la vente de Goetia. Les jeunes développeurs ont planché sur le projet pendant deux ans, investi plus de 200 000 euros, levé 35 000 euros sur la plate-forme de financement participatif Kickstarter et reçu une aide de 60 000 euros du Centre national du cinéma.
Le contrat japonais est une consécration pour Benjamin Anseaume, le fondateur de Sushee, qui raconte sur le site web de l'entreprise qu'un jour, ses parents l'ont privé de console. Ce jour-là, il a décidé qu'il créerait des jeux - toute sa vie !