Accueil > Actualités > À la une > Financement de l'innovation : OSEO attribue une aide au projet R&D Tedac

Financement de l'innovation : OSEO attribue une aide au projet R&D Tedac

  • Ecoutez cette page avec ReadSpeakerEcouter
  • ImprimerImprimer
  • Envoyer l'adresse de la page à un amiEnvoyer
  • Partager 

05.06.12

Le projet Tedac, financé à hauteur de 10,7 millions d′euros par OSEO dans le cadre du programme « Innovation stratégique industrielle », vise à améliorer le traitement des cancers.

Le projet Tedac est porté par  Erytech Pharma, chef de file, Exonhit, InGen BioSciences, l’Inserm, l’Université Paris-Diderot (Unité mixte 773, Centre de recherche biomédicale Bichat-Beaujon), et l’AP-HP (Service d’anatomie pathologique - hôpital Beaujon).

Ce projet ambitieux de recherche et développement a pour objectifs :

  • de développer des thérapies enzymatiques innovantes en ciblant l’environnement métabolique des tumeurs,
  • de prendre en charge de manière personnalisée les patients atteints de cancers radio- ou chimio-résistants grâce au développement de tests de screening et de monitoring.

Ce projet, d’un coût total de 22,5 millions d’euros, se déroulera sur une période de 8 ans et sera financé par OSEO dans le cadre du programme « Innovation Stratégique Industrielle ». Il bénéficie de la labellisation du pôle de compétitivité Lyonbiopôle.

Les produits issus de cette collaboration seront :

  • Pour Erytech Pharma : une nouvelle gamme de solutions thérapeutiques en combinant des enzymes anti-cancer de manière efficace et sûre. « Nous proposons d’agir sur l’environnement métabolique complet de la tumeur dans la suite des premiers succès rencontrés par notre produit Graspa®. Nous offrirons à terme une solution englobant un test prédictif de réponse au traitement, une ou plusieurs thérapies enzymatiques adaptées, ainsi qu’un test de suivi de l’efficacité thérapeutique », déclare Pierre-Olivier Goineau, cofondateur et président du directoire d’Erytech Pharma.
  • Pour Exonhit : des biomarqueurs de prédisposition à la réponse thérapeutique dans l’optique de réduire les risques liés au développement thérapeutique, puis un test diagnostic compagnon qui permettra de différencier en amont les patients répondeurs des patients non-répondeurs. « Ce projet est une véritable opportunité pour Exonhit de mettre en œuvre son savoir-faire dans le développement d’un diagnostic compagnon, dont le rôle sera déterminant pour optimiser le déroulement du projet. Le soutien financier d’OSEO va également nous permettre d’évoluer vers des solutions encore mieux adaptées à la commercialisation de diagnostics issus de notre technologie », indique le docteur Loïc Maurel, président du directoire d’Exonhit.
  • Pour InGen BioSciences : un test de suivi de l’action médicamenteuse pour adapter le dosage au patient. « Notre collaboration dans ce projet ambitieux et très prometteur permettra d’améliorer le suivi des patients en proposant des tests de diagnostic in vitro capables de mesurer l’effet de l’action médicamenteuse, et ainsi de mieux adapter la stratégie thérapeutique, en tenant compte de la singularité de chaque patient. Ces nouveaux tests renforceront notre panel de produits dédiés à la médecine personnalisée et confortent notre expérience en développement de tests sérologiques innovants », selon le docteur Isabelle Buckle, présidente du directoire d’InGen BioSciences.
  • Pour les institutions académiques : l’optimisation et la valorisation de la technologie de culture tissulaire ex vivo (« Tissue slicer ») comme modèle préclinique de tumeurs humaines, permettant de déterminer des profils de réponse tumorale aux thérapies enzymatiques (ou « chimiogramme »).

 

Partenaires du projet Tedac

UNE NOUVELLE APPROCHE DANS LE TRAITEMENT DES CANCERS

NOS FLUX RSS

Retrouvez l'actualité de Bpifrance : financement des projets de PME, témoignages, dossiers...