2040 : à quoi ressemblera l'entreprise de demain ?

Robots, cobots, exosquelettes...  les équipements permettant d'assister les opérateurs humains dans la réalisation de tâches pénibles se multiplient. Qu’en sera-t-il en 2040 ? Pour ce second volet de notre série d’anticipation dédiée à notre programme Demain, nous nous sommes penchés sur un autre enjeu majeur : comment créer l’entreprise et le travail de demain. Regard sur Demain, avec la startup HMT.

Et s'il n'existait plus aucune tâche pénible au travail ? Dans cette deuxième actualité de la série "Regard sur Demain", nous embarquons en 2040 avec Human Mechanical Technologies. La startup développe des solutions exosquelettes sur-mesure qui permettent d’améliorer les conditions de travail sur des tâches physiquement contraignantes. Son président, Kévin Régi, nous propose un éclairage inspirant sur les enjeux du travail de demain, en se projetant 20 ans dans le futur.

Bpifrance : En 2040, en quoi le bien-être au travail occupe-t-il une place centrale au sein des entreprises ?

Kévin Régi : Nous passons 2,5% de notre vie à manger, 31% à dormir et 12% à travailler. Autant dire que le bien-être au travail est une question majeure pour chacun d'entre nous ! Cette question n'est pas sans réponse et il existe de nombreuses solutions pour améliorer cela : l'ergonomie, les exosquelettes...

B : Quels sont les défis que vous avez relevés ces 20 dernières années avec HMT ?

K.R : À l’époque, la société n’était pas prête à utiliser un tel système pour améliorer les conditions de travail et diminuer le risque d'accidents ou de maladies professionnelles. Nous avons donc fait face à un véritable défi de pédagogie et d’acceptabilité auprès des utilisateurs. Il était important pour nous que les solutions que nous proposions soient acceptées et utilisées au quotidien.

B : De manière générale, comment sont perçus vos exosquelettes aujourd'hui ? Sont-ils devenus des objets usuels ?

K.R : Aujourd'hui l'exosquelette n'est plus appelé ainsi. C'est un DAP : Dispositif d'Assistance Physique. C'est une seconde peau indispensable pour le bien-être des utilisateurs. Plus personne ne manque de mettre son équipement pour faciliter son travail et diminuer sa fatigue physique en fin de journée. Ce dispositif est également utilisé pour les travaux à la maison ou pour le jardin !

B : D'autres acteurs sont-ils apparus sur le marché ?

K.R : Bien sûr, et le marché est encore très ouvert, car même en 2040, un grand nombre de tâches professionnelles restent physiques. Faisant parti des premières entreprises du secteur dans le monde, les équipes HMT sont stimulées par l'arrivée de nouveaux acteurs car la concurrence est le stimulateur de l'innovation.

B : Quels sont les secteurs les plus demandeurs de vos solutions ?

K.R : La plupart des secteurs sont aujourd’hui intéressés par nos dispositifs. Malgré les efforts technologiques pour amener les métiers à être automatisés, des tâches physiques sont encore réalisées par l'Homme dans l'objectif de préserver les spécificités de certains gestes métier. C’est surtout dans le secteur de l’artisanat que nous constatons le plus de besoins : bâtiment, art, habillement…

B : Quelle marge de progression le domaine des exosquelettes dispose-t-il pour les années à venir ?

K.R : Ces équipements sont en constante évolution technologique. En 2020, les solutions les plus courantes étaient dites passives (100% mécaniques sans électricité). Avec la miniaturisation et l'amélioration du stockage des nouvelles énergies propres, les exosquelettes s'orientent vers des habits motorisés et collés au corps. Le passage à une industrie 4.0 (intégrant le numérique à toutes les échelles) amène plus de complexité et les entreprises ont désormais pour mot d’ordre la simplification, que ce soit dans les équipements utilisés ou dans leurs process.

Parce qu’aujourd’hui se construit l’économie française de demain, Bpifrance a lancé le projet « Demain », une démarche collective de réflexion sur neuf enjeux majeurs, autour de l'économie et de l'industrie :

  • mieux se protéger
  • bâtir les territoires de demain
  • réussir la transition écologique et énergétique
  • créer l’entreprise et le travail de demain
  • nourrir l’humanité
  • faciliter la mobilité
  • répondre à l’épanouissement de l’individu
  • repenser la formation initiale et continue
  • vivre et vieillir en bonne santé 
Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.