5 bonnes nouvelles que vous avez peut-être ratées en 2020

Entre crise sanitaire, crise économique et confinement, il a parfois été difficile d’être optimiste cette année. Mais 2020 a aussi eu son lot de bonnes nouvelles, parfois passées inaperçues. Retour sur 5 informations positives partagées par Bpifrance en 2020.

  • Actus
  • Bpifrance
  • Création
  • Développement durable
  • Industrie
  • Start-up
  • Nationale
  • 30 décembre 2020
  • Temps de lecture: 2 min
5

40 milliards d’euros pour le climat

La transition écologique et énergique accélère en 2020. Dans le cadre du plan de relance, Bpifrance et la Banque des Territoires ont annoncé un Plan Climat commun de près de 40 milliards d'euros. Sa vocation : accélérer la conversion écologique de l’économie française avec des solutions d’accompagnement et de financement dédiées. Ce plan d’action repose sur 3 piliers : accélérer la transition des entreprises et des territoires avec des solutions financières et d’accompagnement ; accompagner le développement des énergies renouvelables (ENR) et contribuer à la croissance de champions internationaux ; financer et accompagner massivement l’innovation dans les « greentechs » et dans les réseaux durables et résilients pour trouver les solutions technologiques de la TEE.
Plus que jamais, le climat cherche des patrons militants pour contribuer à une relance verte !

Encore une année record pour les levées de fonds des startups françaises

Les startups résistent plutôt bien à la crise. Selon Avolta Partners, la French Tech devrait lever 5,5 milliards d’euros en 2020, soit 200 millions de plus qu’en 2019. Parmi les plus gros tours de table de l’année, on retrouve l’éditeur de jeux vidéo mobiles Voodoo (avec 400 millions d'euros), l’éditeur de logiciels Mirakl (300 millions de dollars), la plateforme de notation RSE EcoVadis (200 millions de dollars), le leader mondial de l’Experience Analytics Contensquare (190 millions de dollars), ou encore la marque incontournable du secteur du bricolage et du jardinage en ligne Manomano (125 millions d’euros), …

Les créations d’entreprises ne connaissent pas la crise

L’envie d’entreprendre se maintient en France. Selon l’Observatoire de la création (OCE) de Bpifrance Création - qui suit et analyse l’évolution de la création d’entreprises en France et dans ses territoires - a dynamique de créations d’entreprises entamée en 2019 s’est poursuivie en 2020. Malgré un ralentissement au premier semestre, le nombre de créations d’entreprises cette année devrait même largement dépasser le chiffre de 815 257 enregistré en 2019.

La France, championne européenne de l’attractivité industrielle

Cocorico. La France est toujours championne d’Europe en termes d’attractivité industrielle selon le baromètre du cabinet EY publié en début d’année. La French Fab devance ainsi la Turquie, l'Allemagne ou encore le Royaume-Uni. Et si la crise amène à revisiter les plans d’investissement, le cabinet de conseil révèle que les deux tiers des projets de 2019 sont réalisés ou en cours de mise en œuvre.
Une attractivité qui devrait se maintenir grâce aux 1 milliard d’euros d'aides directes destinées à soutenir des projets industriels ambitieux du plan de relance.

Le moral des dirigeants résiste en 2020

Déterminés à se battre pour préserver l’activité de leur entreprise, malgré l’ampleur de la crise économique liée à la pandémie de la Covid-19. C’est ce que révèle l’étude « Résister et se relever. Les dirigeants de PME-ETI à l’épreuve de la crise » de Bpifrance Le Lab. 69 % des patrons de PME-ETI interrogés affirment n’avoir jamais songé abandonner (« même pas une fois » depuis le mois de mars). Ils sont 63 % à estimer que la crise de la Covid-19 représente une occasion de saisir des opportunités pour leur entreprise. 83 % d’entre eux ont même affirmé qu’elle allait les inciter à accélérer le développement d’innovations. De quoi être optimiste pour 2021.