66 % des industries 4.0 ont déjà constaté les bénéfices de leurs projets en 2020

Malgré la crise, un rapport de Wavestone sur les industries 4.0 nous révèle des chiffres optimistes. 66 % des industries 4.0 ont déjà constaté les bénéfices de leurs projets, zoom sur cette rentabilité du digital dans l’industrie.

  • Industrie
  • Nationale
  • 16 décembre 2020
  • Temps de lecture: 2 min

Automobile, chimie, énergie, aéronautique, ferroviaire… Une centaine d’industriels ont participé à cette enquête. Avec 86 % de répondants qui déclarent être déjà impliqués, la transition digitale s’est poursuivie en 2020.

Loin d’être terminée, la transition digitale a déjà démontré son efficacité. Deux tiers des entreprises interrogées déclarent avoir constaté des bénéfices. Un chiffre en hausse par rapport aux années précédentes. Seulement la moitié avait constaté des résultats positifs en 2019, 25 % en 2018, 5 % en 2017. Seuls 2% des industriels interrogés n’ont pas entrepris de projets liés à la transition digitale. Ces chiffres s’expliquent par le temps que prennent ces processus de transformation à porter leurs fruits. Les transitions digitales en industrie sont souvent des processus complexes nécessitant une grande implication du personnel et une mobilisation d’importantes ressources. « Pour cela il faut alors parfois plus qu’un an pour mener le projet puis en voir des résultats. » précise l'étude de Wavestone. Les résultats de 2020 sont donc liés à un nombre important de projets lancés en 2018 et avant.

Des projets sélectifs orientés par l’efficacité

Si les bénéfices concernent toutes les technologies, il est à souligner que les processus de digitalisation des industries connaissent des tendances dont la rentabilité n’est visible que sur un long terme. Les deux dernières années ont connu une réticence face aux projets liés à l’IA, à la réalité augmentée et au machine learning. Une tendance inverse caractérise l’année 2020 : l’IA, les chabots et la data sont au cœur des projets en production et qualité. 13 % des projets concernent ces technologies en 2019 contre 31 % en 2020. Certaines technologies gardent leur place dans les projets des industries. L’étude Wavestone parle notamment des robots et cobots et des outils de travail en mobilité. Faciles à intégrer aux processus de production, de gestion et de contrôle, ils permettent d’optimiser le temps de préparation des commandes et de réduire la pénibilité des tâches. Le contexte lié à la crise sanitaire ne change pas foncièrement les industries investies dans la transition digitale. Seulement, le contexte « incite les industries à une plus grande vigilance quant à l’allocation des moyens » en orientant leurs efforts vers les technologies les plus sûres ayant déjà démontré leur efficience.