90 % des entreprises françaises prévoient de recruter au 1er trimestre 2020

Manpower vient de publier son baromètre sur les prévisions de recrutement des entreprises du monde entier pour le premier trimestre 2020. La France sort du lot grâce à l’optimisme des dirigeants.  

La dernière fois que les chefs d’entreprise français se sont montrés aussi optimistes sur le sujet des embauches, c’était en 2008. En France, ce sont ainsi 90 % des entreprises qui prévoient de recruter pour conserver un effectif stable et 7 % qui comptent même l’augmenter.  

Cette hausse devrait se faire sentir sur tout le territoire français. Les régions qui recruteraient le moins sont celles du sud de la France, avec 4 % d’entreprises qui pensent augmenter leurs effectifs. La première marche du podium est quant à elle occupée par les régions du Centre et de l’Ouest, avec 9 % des entreprises qui souhaitent augmenter leurs effectifs. 

18 % des grandes entreprises prévoient une augmentation de leurs effectifs 

Autre point positif, cette hausse devrait toucher les entreprises de toutes tailles. Les grandes entreprises de plus de 250 salariés sont les plus optimistes. Elles sont 18 % à tabler sur une augmentation des effectifs dans les mois à venir. Les petites entreprises, de 10 à 49 salariés, sont, quant à elles, 13 % à se projeter dans un avenir proche avec de plus grandes équipes.  

Enfin, 6 % des TPE imaginent recruter début 2020. Les dirigeants, plus prudents préfèrent attendre de voir ce que l’avenir réserve avant de s’engager dans des prévisions d’embauche, étant donnée la conjoncture économique actuelle. 

Les entreprises françaises, plus optimistes que leurs voisins européens 

Quant aux entreprises européennes, seulement 2 % des entreprises britanniques envisagent d’embaucher début 2020, et 4 % outre-Rhin. La faute, sans doute, à un climat des affaires plutôt grisonnant, qui pousse à la précaution.  

Manpower prend en compte 10 secteurs dans ses calculs, et 9 d’entre eux devraient employer plus de monde début 2020 que fin 2019. Le seul secteur qui prévoit une baisse de ses effectifs, c’est l’industrie extractive, avec - 4 % envisagés au trimestre prochain. Côté industrie manufacturière et entreprises du transport, c’est l’envolée : + 10 % et + 6 % respectivement. Sans compter l’optimisme de l’hôtellerie restauration : 19 %.   

Sources : 

Baromètre ManPowerGroup des perspectives d'emploi France – ManPowerGroupe 

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil