Acteon se réorganise pour renouer avec la croissance

Le groupe girondin Acteon, spécialiste des équipements et produits de santé dentaire, déploie une nouvelle stratégie pour retrouver de la croissance. A sa barre, une nouvelle directrice générale, Marie-Laure Pochon.

  • Etudes
  • Temps de lecture: 2 min
© Acteon

(photo : © Acteon)

Depuis trois ans, le groupe Acteon (5 sociétés en France, six filiales commerciales, 3 sites de production et 7 bureaux commerciaux) membre la communauté Bpifrance Excellence,  fait face à une panne de croissance. Le groupe entend redresser la barre, et ce, avec l’aide d’une nouvelle directrice générale, Marie-Laure Pochon, en poste depuis octobre dernier. Cette dernière bénéficie d'une expérience professionnelle jalonnée de missions réussies dans les grands groupes pharmaceutiques où elle a eu des fonctions de patronne de filiales françaises, de filiales européennes ou d'opérations mondiales. « La force d'Acteon, c'est qu'il a été brillamment piloté entre 1991 et 2010, au moment où le groupe est passé de PME à multinationale, explique-t-elle. Une fois atteint cet objectif, il faut reconnaître que le groupe a eu plus de mal à s'organiser en tant que multinationale. Ce défaut d'organisation explique le trou d'air, mais il faut aussi se rendre compte qu'intrinsèquement, le groupe a tout ce qu'il faut pour connaître à nouveau la croissance. »

Trois nouveaux produits

Une des premières décisions de Marie-Laure Pochon a été de centraliser la distribution d’Acteon en un seul et même endroit, Mérignac (33), au lieu des 11 sites de stockage et de distribution en Europe. Du côté commercial, la reconquête passe par le lancement, survenu début mars, de trois nouveaux produits : PSPIX, un scanner individuel et portable pour dentiste, Trium X Mind, un appareil lourd d'imagerie médicale et enfin, Expazen, un produit dentaire. Des outils innovants tout droit sortis du département R&D d’Acteon et dont la promotion sera faite par le service marketing, créé tout récemment et dont la direction sera assurée par Marie-Laure Pochon.

Les Etats-Unis, l'Asie et l'Europe pour cibles

Bridgepoint, actionnaire majoritaire du groupe depuis l’été dernier, a de sérieuses ambitions pour Acteon et entend multiplier son chiffre d’affaires par 2,5 dans les années à venir, et ce, grâce à l’export, notamment. Dans son viseur : les USA, où le groupe réalise 20 millions d'euros de chiffre d’affaires sur les 140 millions d'euros réalisés en 2014; l’Europe, la Chine et le Japon. La nouvelle directrice générale se donne, elle, jusqu’au 1er septembre au plus tard pour qu’Acteon soit en ordre de marche et en bonne position pour la reconquête.