Agroalimentaire : le bio en progression de 25 % depuis le début du confinement

Depuis la mise en confinement de la France, le 17 mars dernier, le secteur de l’agroalimentaire connait une croissance de 25 % dans la filière des produits bio. Un phénomène qui laisse entrevoir de nouvelles perspectives pour l’après Covid-19.

Voilà plus d’un mois que le secteur de l’agroalimentaire est devenu la clé de voûte de l’économie française. Une période particulière qui aurait pu marquer l’arrêt de l’essor des produits bio mais qui, contre toutes attentes, est marquée par une nette progression du secteur, comme le révèle une étude menée par le groupe Nielsen.

Avant la période de crise, la filière du bio représentait déjà une part importante des ventes dans certaines catégories alimentaires de base telles que le riz, les pâtes, le sucre, la farine ou les œufs. Une consommation qui s’est accentuée avec le confinement et l’augmentation du nombre de repas pris à la maison.
Une croissance mise en évidence dans une cartographie réalisée par Nielsen. Celle-ci met en évidence les départements dans lesquels l’augmentation de la consommation de produits bio a été la plus forte, lors de la dernière semaine du mois de mars.

Quel avenir pour le bio après l'épidémie de Covid-19 ?

Pour Daniel Ducrocq, directeur des Services à la Distribution chez Nielsen, « la crise sanitaire que nous traversons va remettre un fort focus sur les produits santé, comme on le constate déjà dans l’opinion publique en Asie. Elle poussera les distributeurs à aller encore plus loin dans l’assortiment de produits frais, pour répondre à une consommation accrue à domicile (moins de voyages, plus de télétravail, moindre fréquentation des restaurants). Deux phénomènes qui pourraient bien profiter au bio, sur les catégories où il est encore à développer ».
Les produits « aux promesses alternatives »: végétaux, écologiques et locaux, devraient sortir leur épingle du jeu. Quant aux produits de papier et d’entretien écologiques, ils connaissent déjà une nette croissance : +62 % ce mois-ci, contre +25 % précédent*.

De nouvelles habitudes d’achats et de ventes qui pourraient bien encourager de nombreux Français, post-Covid, à poursuivre ce mode de consommation plus responsable et local.

Vous souhaitez en savoir plus sur les mesures agro-environnementales et climatique (MAEC) et aides pour l'agriculture biologique ? Rendez-vous ici !

*Source : La santé du bio en France au révélateur du Covid-19 par Nielsen

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.