Antoine Hubert [Ÿnsect] : « Depuis tout petit je suis fasciné par les insectes »

Antoine Hubert a co-fondé Ÿnsect en 2011. Parti d’un projet associatif engagé pour l’environnement, l’entreprise est aujourd’hui leader d’un secteur qui se développe jour après jour.

Antoine Hubert et son entreprise Ÿnsect ont un rêve général, contribuer positivement pour l’avenir de notre planète. Créé en 2011, l’entreprise élève et produit des insectes destinés à nourrir les animaux domestiques et d’élevages, ainsi que les plantes. Entretien avec son co-fondateur.

Bpifrance : Comment vous-est venue l’idée d’élever des insectes pour nourrir les animaux et les plantes ?

Antoine Hubert : C’est avant tout un projet militant. À la base, j’avais créé une association avec 3 autres personnes. On se rendait dans les écoles pour informer les plus jeunes des comportements responsables à adopter pour l’environnement. Après avoir fait des recherches, on a très vite compris les bienfaits des insectes et leur usage à travers le monde. Au bout d’un moment, on était frustré de seulement éduquer les plus jeunes. Éduquer, c’est miser sur du temps long et on souhaitait agir vite.

B : Travailler sur les insectes, c’est un rêve depuis toujours ?

A.H : Depuis tout petit je suis fasciné par les insectes. Je les observais chez mes grands-parents à la campagne. Mon rêve c’était d’agir pour le bien de la planète. Je voulais devenir éthologue, analyser les comportements animaux. Ou alors exobiologiste, travailler sur l’espace.

B : C’est quoi un rêve pour vous ?

A.H : Un fantasme qui nous anime et nous motive. Certains rêves n’ont pas à se réaliser mais ça permet d’avancer. Le rêve fait marcher notre imaginaire, nous donne des idées. Toutes ne sont pas réalisables mais si on arrive à en faire une partie c’est déjà énorme. Il faut rêver grand pour avoir de grandes ambitions.

B : En parlant d’ambitions, quelles sont les vôtres pour le futur ?

A.H : Les insectes représentent l’avenir dans plusieurs domaines. Nous ne sommes qu’au début d’un nouveau marché. Ce qu’on veut c’est vraiment s’imposer comme les leaders mondiaux. Pour l’instant nous élevons essentiellement des scarabées, nous souhaitons développer de nouveaux élevages. Se diriger vers de nouvelles cibles.

B : Nourrir l’homme avec des insectes, c’est un rêve pour vous ?

A.H : On y pense, mais on ne veut pas se lancer dans de la junk food à base d’insectes. Si on se lançait dans une production destinée aux Hommes, ce serait dans une logique sanitaire. Les insectes ont beaucoup de bienfaits pour la santé. Faire de la médecine préventive grâce aux insectes, c’est aussi ça nos ambitions futures.

B : En dehors de la vie professionnelle, c’est quoi votre rêve ?

A.H : J’aimerais tenir ma propre ferme, pour y aller avec mes enfants les weekends ou à la retraite. Faire ma propre agriculture et y développer mes recettes.

Ÿnsect c'est :

  • 125 millions de dollars levés en février 2019 pour devenir le leader mondial 
  • Le premier détenteur mondial de brevets sur les insectes
  • Plus de 100 collaborateurs
Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil