Aymard mise sur la croissance externe pour se renforcer sur le marché français de la viande

Grâce à une récente levée de fonds, l’entreprise familiale Aymard a racheté la société nantaise Charles Bourdeau, ce qui lui permet d’atteindre le top 3 des acteurs français de la filière viande.

Acquérir pour bondir. Aymard, acteur de premier rang de la filière viande depuis près de 40 ans, a fait le choix de la croissance externe pour accélérer son développement. Le groupe montalbanais vient de racheter la PME Charles Bourdeau, une entreprise familiale, « de même taille, faisant le même métier, partageant les mêmes valeurs et le même objectif d’une production d’excellence », précise Fabrice Aymard, dirigeant du l’entreprise avec son frère Dominique.

L’histoire de la boîte

Implantée à Montauban depuis près de 40 ans, Aymard est une entreprise familiale spécialisée dans la production de boyaux, épices & marinades pour la fabrication des charcuteries crues, cuites ou à sécher à destination des commerces de proximité, des grandes et moyennes surfaces et des salaisons. A l’écoute des tendances et des clients, la marque Aymard propose une gamme bio depuis 2018.

Le concept qui cartonne

Les frères Fabrice et Dominique Aymard incarnent la deuxième génération de dirigeants de l’entreprise familiale. Ensemble, ils ont transformé la PME régionale qui affiche désormais un chiffre d’affaires de 32 millions d’euros et emploie 185 salariés. Membre du réseau Bpifrance Excellence, l’entreprise a également participé à la troisième promotion de l’Accélérateur PME entre 2017 et 2019.

L’invest’ à la loupe

Cette opération de croissance externe a été réalisée via une levée de fonds significative menée auprès de Bpifrance, son partenaire financier historique, et de MIDI PYRENEES CROISSANCE (IRDI SORIDEC GESTION). Le tour de table a été complété par un financement de Bpifrance, du CRCA Nord Midi Pyrénées, et de LCL.

La vision de l’avenir

Grâce à cette opération de croissance externe, le Groupe Aymard rejoint le top 3 des acteurs français de la filière et ambitionne d’intensifier son développement commercial en France et en Europe.

L’œil de l’invest’

« Depuis l’ouverture de son capital en 2013 à laquelle Bpifrance a participé, Fabrice et Dominique Aymard ont réellement transformé le Groupe de manière organique », raconte Christine Busque, directeur d’investissement chez Bpifrance. « Aujourd’hui, son ambition de croissance externe s’inscrit légitimement dans sa feuille de route entrepreneuriale. Il était naturel pour nous de renouveler notre confiance aux dirigeants et d’accompagner le Groupe dans cette opération de rapprochement. »

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil