La ville se sert de sa notoriété en matière vinicole pour faire connaître son savoir-faire en matière de technologies numériques. 

Du vin… au numérique

Le nom de Bordeaux représente le vin de qualité partout dans le monde. Autour de son produit phare, la ville a développé une véritable stratégie de marque. Ce choix s’est révélé gagnant sur l’ensemble de la planète, notamment en Chine. Cette fois, l’agglomération a décidé de surfer sur sa notoriété viticole pour faire connaître son savoir-faire numérique.
À l’occasion du festival gastronomique, « Eat ! BRUSSELS Drink ! BORDEAUX » qui s’est tenu en fin de semaine dernière dans la capitale belge, 40 entreprises technologiques bordelaises sont venues présenter leurs compétences. Une manière de faire d’une pierre deux coups en offrant aussi une image de ville intelligente, dynamique en matière de numérique et d’innovation. Une façon aussi de nouer des contacts avec des entreprises belges et européennes.

Un écosystème fécond

Il faut dire qu’outre son tissu d’entreprises, la métropole bordelaise accueille également près de 13 000 chercheurs et 130 laboratoires aux spécialités multiples : aérospatial, éolien, biotechnologies, nouveaux matériaux… C’est dire si, sur place, l’écosystème est solide et fécond. Pas étonnant, dans ces conditions, que Bordeaux se soit portée candidate au label « French Tech ». Officialisant ainsi de réelles ambitions sur le front des nouvelles technologies.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil