Bourgogne : un terroir noble et des technologies de pointe

La Bourgogne réunit sur ses terres quelques-uns des plus grands crus de vin. Mais les richesses de son territoire ne se limitent pas à la vigne. Aux industries agro-alimentaires s'ajoutent des richesses industrielles et des technologies innovantes.

  • Bang
  • Temps de lecture: 1 min

La Bourgogne réunit sur ses terres quelques-uns des plus grands crus de vin. Mais les richesses de son territoire ne se limitent pas à la vigne. Aux industries agro-alimentaires s'ajoutent des richesses industrielles et des technologies innovantes.

Entre tradition et innovation

Cette région compte plusieurs filières économiques reconnues, s’appuyant sur un tissu développé de PME et PMI. Certaines sont historiques, comme la chaudronnerie, la transformation des métaux attachée à de grands groupes (APERAM, Saint-Gobain Seva, Seb) ou l’industrie agroalimentaire (Senoble, Yoplait, Régilait…).

D’autres sont plus contemporaines, comme la conception et la fabrication de composants industriels froids des centrales nucléaires. Celle-ci concentre 7 000 emplois autour d’Areva et d’EDF, de nombreuses entreprises sous-traitantes ainsi que des centres de recherche et d’enseignement, tel que le CEA de Valduc, ou le CETIC à Chalon.

La filière fait également l’objet d’un pôle de compétitivité dédié, Nucléaire Bourgogne. . Mais la région compte aussi un pôle consacré à l’agroalimentaire, Vitagora Goût-Nutrition-Santé.

Le retour de la moutarde  

L’élevage, notamment de la prestigieuse volaille de Bresse, la culture céréalière et les oléagineux ne sont pas en reste.
La région élève ainsi 17 500 tonnes de volailles par an et est la deuxième productrice de colza en France, au détriment de la production de graines de moutarde cultivées depuis le XIIe siècle. Celle-ci fait aujourd’hui l’objet d’une relance avec la création d’une filière régionale et l’implantation de six industriels moutardiers parmi lesquels Amora, Maille ou Européenne de Condiments. 90 000 tonnes de pâte de moutarde sont ainsi produites chaque année. Depuis 2003, l'Union européenne a reconnu l’IGP, l'indication géographique protégée Moutarde de Bourgogne !