Climat : la TEE au cœur des enjeux de demain

  • Actus
  • Accompagnement
  • Climat
  • TEE
  • 05 février 2021
  • Temps de lecture: 5 min

Bpifrance : banque du climat des entreprises françaises

Vous vous demandez quelles sont les priorités de Bpifrance pour les années à venir ? On répond à toutes vos questions sur les axes majeurs du plan stratégique 2020-2023 de la banque des entrepreneurs. Cette semaine, focus sur les ambitions stratégiques de Bpifrance en faveur du climat.

ambitions strategiques - header

« Climat : un mot qui va être important cette année », a annoncé Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance en Janvier 2021. 20 Md€ seront consacrés au Plan Climat Bpifrance dont 1,5 Md€ de prêts verts. Au-delà des objectifs chiffrés, découvrez l’importance des actions de Bpifrance d’ici 2023 et comment en bénéficier.

Vision. Quelle ambition stratégique pour le climat ?   

Le Plan Climat donne corps à l’ambition stratégique 2020-2023 de Bpifrance en faveur de l’environnement. Il s’agit d’un plan de 40 Md€ commun à Bpifrance et à la Banque des Territoires. La Banque des Territoires sera chargée d’assurer les financements nécessaires à la transition écologique dans les territoires, Bpifrance, du financement de la transition écologique des entreprises. « Le Plan Climat Bpifrance à destination des entreprises a deux principaux piliers : l’offre et la demande. Soutenir d’une part les offreurs de solutions : les entreprises qui proposent des solutions pour assurer cette transition verte (les technologies vertes- les greentech et les énergies renouvelables) ; d’autre part, toute entreprise qui souhaite amorcer et accélérer sa transition écologique. », explique Emmanuel Schneider, responsable de la coordination du Plan Climat chez Bpifrance.

Raison d’être. Pourquoi avoir choisi ces leviers d’action ?

Le choix de ces deux piliers repose sur un constat précis que révèle une étude de Bpifrance le Lab, sur les dirigeants des PME-ETI vis-à-vis de l’urgence climatique.« Quand nous avons interrogé des dirigeants de PME et ETI, en juillet dernier, sur ce qui empêchait leur transition, trois freins principaux ont été cités : un manque de connaissance des solutions techniques disponibles, un manque de moyens pour mettre la transition en œuvre et un manque de reconnaissance client de ces efforts. Si nous ne sommes pas en mesure d’agir directement sur le troisième frein, notre plan viendra les aider à surmonter les deux premiers. » À ces deux axes centrés sur l’offre et la demande de solutions, Bpifrance en ajoute un troisième qui concerne son propre fonctionnement : devenir le plus vertueux possible en matière d’engagement pour le climat en veillant à avoir l’impact environnemental le plus faible au quotidien. « Le climat est un enjeu fondamental, Bpifrance doit montrer qu’elle a été créée pour être à la hauteur de cette ambition », déclare Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance.

Application. Comment se concrétise cette ambition stratégique ?

Sensibilisation, information et accompagnement sont les leviers d’application qu’emploiera Bpifrance dans son Plan Climat. « Le rôle de Bpifrance est de remédier aux difficultés qu’ont les entreprises à s’engager dans la transition écologique. Premièrement, en assumant un rôle d’information auprès des entreprises, en les accompagnant, en leur expliquant les solutions possibles en fonction de leurs activités et de leur secteur et en soutenant les solutions innovantes que certaines proposent. Deuxièmement, en mettant à leur service des moyens financiers et humains pour appliquer ces solutions. » Cet accompagnement prendra forme à travers de nombreux outils : formations, webinaires, journées d’information etc., ainsi que via les prêts verts et les différents programmes de financement et d’aides qui constituent ce plan.

« Outre les aides financières, je cite ici également deux leviers qui auront un rôle primordial dans le Plan Climat  : la communauté du Coq vert, rassemblant des entreprises engagées dans la transition écologique et le VTE vert qui permet aux entreprises de recruter un jeune talent pour travailler sur ces questions. » En ce qui concerne le rythme de déploiement de ces mesures, Emmanuel Schneider affirme que les actions annuelles de Bpifrance en faveur de la transition écologique ont vocation à être doublées d’ici 2023. Les moyens humains seront fortement mobilisés. « Chacun d’entre nous, dans sa manière de faire son métier, doit faire glisser une diapositive climatique devant ses yeux », a insisté Nicolas Dufourcq auprès des collaborateurs de Bpifrance en ce début d’année 2021.

Cible. Qui est concerné par le Plan climat ?

Le Plan climat tel que le conçoit Bpifrance est inclusif, il s’adresse à toute entreprise quelle que soit sa taille, sa nature (TPE, PME, ETI, start-up etc.) et son secteur d’activité. Cependant, certains secteurs comme le transport, l'industrie et le bâtiment sont prioritaires au regard des enjeux de décarbonation. « Nous n’excluons pas de secteurs sous le prétexte qu’ils émettent plus de CO2 que d’autres, notre démarche est de mettre sur la voie ceux qui n’y sont pas encore et d’aider ceux qui s’y trouvent à progresser plus vite dans cette direction. » Par ailleurs, le Plan Climat accorde une attention particulière aux solutions techniques dans les domaines des nouvelles énergies, la construction durable, la chimie verte, la décarbonation de l’industrie et la mobilité verte. « Il s’agit là de verticales clés que nous allons soutenir en innovation » soutient le responsable de la coordination du Plan Climat chez Bpifrance. 

Outils et aides. Comment mettre en marche sa transition écologique ?

  •  Identifier les leviers de transformation : afin de permettre à chaque entreprise d’évaluer son impact environnemental avant de mettre son plan en action, Bpifrance a développé le Climatomètre. Cet outil permet en 10-15 minutes d’évaluer approximativement la situation de son entreprise en termes d’impact environnemental et de connaitre, par rapport à son secteur d’activité, les principaux enjeux auxquels l’entreprise sera confrontée dans sa démarche de transition écologique.
  • Bénéficier d’un accompagnement : un second outil, le Diag Eco flux, en partenariat avec l’ADEME, propose aux entreprises un programme d’accompagnement personnalisé de 12 mois par un expert des questions de la transition écologique. Cet accompagnement permet de gagner en rentabilité et d’être conseillé sur la gestion de sa consommation énergétique et de ses déchets.
  • Participer à Jour E : cet événement organisé par Bpifrance sera accessible à tous les entrepreneurs intéressés par la TEE afin d’enclencher ou de perfectionner leur transition. Au programme : information sur les solutions les plus innovantes, formations, témoignages de dirigeants, renseignement sur les aides possibles et networking en faveur de la transition. Il aura lieu le 6 avril 2021.
  • Solliciter les différentes aides et prêts de Bpifrance :

- Le prêt vert : 1,5 Md€ de prêts verts seront consacrés aux entreprises de la TEE d’ici 2022.

- Le prêt économie d’énergies (PEE) : ce dispositif bénéficiera de 255 M€ de prêts entre 2020 et 2023 pour financer les solutions d’efficacité énergétique des TPE et des PME. 

- Bpifrance lance régulièrement des fonds et des accélérateurs sectoriels : par exemple, le fonds de bois 3, destiné à la transition environnementale de la filière ou la promotion 2 de l’accélérateur transition énergétique, pour bénéficier de 12 mois d’accompagnement TEE rapide et efficace.  

Pour rejoindre la communauté du coq vert, rendez-vous ici !