Dans la série « Dans Notre Jargon », nous décortiquons un mot, une expression du monde entrepreneurial. Aujourd’hui, analyse de ce qu’est la cleantech.

Le terme est peut-être moins connu que les greentech, fintech et autre deeptech. Pourtant, depuis le début des années 2000, la cleantech est bel et bien en train de connaître une expansion à travers le monde. Mais que signifie vraiment ce mot cher à Bpifrance, la banque du climat pour les entrepreneurs ? Explication.

En 20 ans, d’un secteur modeste à un marché porteur

Contrairement à de nombreux mots rattachés au suffixe « tech », il n’existe pas de définition officielle de la cleantech. Le Cleantech Group, entreprise qui soutient le développement et la commercialisation de technologies propres donne tout de même une description du terme.

Selon l’un des pionniers du secteur, appuyé par le cabinet de conseil américain Clean Edge, la cleantech regroupe « de nouvelles technologies et des modèles commerciaux connexes qui offrent des rendements compétitifs aux investisseurs et aux clients tout en apportant des solutions aux défis mondiaux ». Une distinction est faite entre les technologies vertes utilisées en bout de chaîne avec des rendements limités et les technologies propres, qui s’attaquent aux racines des problèmes écologiques. Ces dernières sont au minimum égales aux technologies couramment utilisées. Aujourd’hui, les activités de la cleantech concernent principalement les secteurs énergétiques, de l’agriculture, du traitement des déchets ou de la mobilité.

Signe de la croissance fulgurante du marché, les entreprises cleantech ont levé 1,2 milliard d’euros en 2019 en France, contre seulement 263 millions d’euros en 2010 selon le Baromètre des levées de fonds cleantech de France Invest. Malgré la pandémie, 52 opérations ont été réalisées par les cleantech pour un montant de 303 millions d’euros sur le premier semestre 2020.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.