CES 2018 : une vitrine de l'innovation française

  • Innovation
  • International
  • 08 janvier 2018
  • Temps de lecture: 1 min

Le CES 2018 de Lancey Energy Storage : Un rendez-vous américain indispensable pour avoir accès à … des Français

Pour sa deuxième participation consécutive au CES, la start-up grenobloise Lancey Energy Storage, qui a mis au point le premier radiateur électrique intelligent, cherche l'efficacité des contacts.

« Incontournable, indispensable » : pour Raphaël Meyer, le jeune co-fondateur de Lancey Energy Storage, une start-up grenobloise lancée à la mi-2016 autour d'un projet de radiateur intelligent, le CES de Las Vegas est un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte. Au delà de la reconnaissance internationale pour leur innovation qu'attendent toutes les start-up qui font le voyage, Lancey Energy Storage vise l'efficacité des rencontres. « C'est peut-être paradoxal, mais du fait que de nombreuses personnalités françaises - des donneurs d'ordres, publics et privés - sont présentes sur place et disponibles, nous pouvons les rencontrer plus facilement », s’enthousiasme le PDG de Lancey.

Modèle fonctionnel

Et de raconter comment, l'an dernier, il a pu discuter dans un bar - « pendant 10 minutes, c'est considérable ! » - avec le PDG d'Orange, Stéphane Richard, et tomber par hasard sur Nathalie Kosciusko-Morizet, alors qu'elle prenait un sandwich... Des rencontres qu'il espère bien renouveler cette année et faire en sorte qu'elles débouchent sur des commandes pour les radiateurs équipés de batteries au lithium qui permettent de stocker l'énergie pour répondre au pic de consommation quotidien et faire des économies. Ils sont commercialisés depuis la fin 2017. « L'an dernier, nous n'avions qu'un prototype, cette année, nous avons un modèle fonctionnel », s'enorgueillit-il. Introduction. Développement. Reste la conclusion.

Levée de fonds en vue