Ces start-up françaises qui innovent dans le sport

Applications, plateformes, objets connectés… les jeunes pousses qui révolutionnent la pratique sportive ne cessent d'innover. Petite revue des nouveautés du côté de quelques start-up tricolores.

Skis intelligents, coachs virtuels, stade connecté : à l’heure du smartphone et des algorithmes, de plus en plus de jeunes pousses marient le monde du sport et celui du numérique. Un secteur qui s’est même vu attribuer, au sein du stade Jean Bouin à Paris, un incubateur - Le Tremplin - premier du genre dans le monde, tandis que plusieurs accélérateurs fédèrent l’écosystème en région. Petit tour de quelques produits et services innovants qui font l’actualité.

Survolez l'infographie interactive pour découvrir les start-up et leurs produits innovants

PIQ, quand l’intelligence artificielle connecte le sport.

PIQ ROBOT : c’est le nom du capteur. Gaia, c’est son intelligence artificielle. Ensemble, ils mesurent et analysent les données liées à des mouvements sportifs, telles la vitesse de service au tennis ou la force de frappe dans la boxe, pour aider les sportifs à améliorer leur performance. Ski, kitesurf, boxe, golf, tennis : la start-up, créée en 2015, connecte de plus en plus d’équipements, en partenariat avec de grandes marques comme Rossignol et Babolat. Les innovations de cette pépite parisienne, forte de cinquante ingénieurs, ont d’ores et déjà séduit les utilisateurs aux quatre coins de la planète, des Etats-Unis et du Canada en passant par l’Europe, la Russie, la Corée du Sud, le Japon, et jusqu’à l’Australie, indique le PDG et le co-fondateur de la jeune société, Cédric Mangaud.

AirFit mise sur les stations de fitness outdoor intelligentes.

Plutôt que de voir les pratiquants s’étirer sur une rambarde, faire des abdos dans l’herbe ou des pompes sur un banc, la start-up, née en 2014 sous le nom de Fitness Connect, a eu l’idée de concevoir des aires de fitness modulables où les usagers qui empruntent l’espace public pour leur activité physique peuvent faire leurs exercices dans de meilleures conditions. Le tout connecté à une appli qui vise à optimiser les exercices et évolue désormais vers un langage universel, composé de seuls pictogrammes, pour être intelligible partout… et permettre ainsi à la jeune pousse de déployer ses ailes à l’international, confie le fondateur, Pierre Paquin, ancien membre de l’équipe de France de ski alpin.

TrainMe, un coach sportif à domicile.

Remise en forme, fitness, boxe, yoga, Pilate, zumba, running… la start-up parisienne, créée en 2015, a conçu une appli et une plateforme web pour mettre en relation des coachs professionnels et des particuliers ou des entreprises. Un module supplémentaire a en effet été lancé pour viser les sociétés désireuses de favoriser la pratique sportive de leurs salariés, grâce à un coach qui se déplace dans les locaux de l’entreprise. Une offre qui, pour l’heure, a séduit une cinquantaine d’entreprises, d’après le co-fondateur, Gatien Letartre. Après Paris et Lyon, cette place de marché couvre désormais aussi la Côte d’Azur et la région lilloise, et commence à songer à l’international…

Vogo réinvente le spectacle sportif.

Visualiser, sur son smartphone ou sa tablette, une action sportive qui se déroule sur le terrain comme si on était à la place d’une caméra, en direct ou en différé, à la vitesse normale ou au ralenti : c’est le concept de cette start-up, créée en 2013 à Montpellier par une équipe de passionnés de sport qui avaient déjà lancé une société d'édition de logiciels pour les chaînes de télé et les radios. « Notre application existe en direct, ou elle est embarquée dans une autre appli, comme par exemple celle du stade toulousain », explique Christophe Carniel, président et co-fondateur. A en juger par sa présence mondiale, l’appli Vogo Sport séduit : « Nous couvrons aujourd’hui l’Amérique du Nord et du Sud, le Japon, l’Australie et une bonne partie de l’Europe », indique Christophe Carniel.

Moovlab connecte les activités de fitness.

Mesurer l’activité sportive dans une salle de fitness via des capteurs et des applis : c’est l’ambition de cette start-up fondée en 2016 par deux ceintures noires de Viet Vo Dao. « Notre solution est capable de reconnaître tout ce que vous faites dans une salle de fitness, que ce soit sur machine ou hors machine », explique Laurent Freytrich, co-fondateur de la jeune pousse grenobloise. Les capteurs reconnaissent les gestes, tandis qu’une appli propose un programme d’exercices. Après avoir créé le buzz lors du dernier CES avec ses capteurs intégrés dans des gants de boxe, la jeune pousse compte s’envoler à nouveau pour Las Vegas l'an prochain avec de nouveaux concepts.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

5 conseils pour conquérir de nouveaux clients avant de vous lancer ? Il y a qu'à demander ! 1ère étape : commencez… https://t.co/fXfbjtG5NY

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.