Ces start-up qui « révolutionnent » le stationnement urbain

Difficile de trouver une place de stationnement dans une grande ville ? Plus maintenant ! Exemples de deux entreprises qui ont, l'une, développé une plateforme web proposant de l’auto-partage contre du stationnement gratuit, et l'autre, démocratisé le partage de parkings automatisé.

  • Expertises
  • Temps de lecture: 1 min
Autopartage

Fini la corvée de parking ! La start-up Tripndrive - fondée en 2013 à Paris - a trouvé l'astuce : elle permet à des propriétaires de voitures de se garer gratuitement dans des parkings contre la location de leur véhicule. Concrètement, la plateforme web met en relation des propriétaires qui n’utilisent pas leur véhicule et des particuliers souhaitant en louer, le tout à des prix compétitifs. Tripndrive encaisse le montant de la location, puis en reverse une partie au propriétaire en fonction du kilométrage effectué par sa voiture, avant de payer le reste des frais (assurance, contrôle…) et de s’octroyer une marge. Ce concept a déjà séduit 40 000 utilisateurs.

Les centres-villes en ligne de mire

Initialement, la plateforme a ciblé les aéroports et les gares (où les voitures dorment souvent), avant de s’attaquer au centre-ville de Paris. En avril dernier, Tripndrive a conclu un partenariat avec Urbis Park, un acteur francilien du stationnement. « Nous souhaitons densifier notre présence en centre-ville et continuer notre maillage territorial. L’objectif est d’atteindre 100 sites d’ici à la fin de l’année, contre 45 actuellement », déclare François-Xavier Leduc, président de Tripndrive. Les prochaines étapes mèneront la jeune pousse en plein cœur de Marseille, Lyon, Nice, Montpellier. Pour répondre à ces défis, l’effectif composé de 14 personnes sera renforcé…