Ciel et Terre reine du photovoltaïque flottant au Japon

La PME lilloise a su innover, avec un système unique de panneaux solaires flottants. Elle s’est ouvert, du coup, les portes de l'exigeant marché japonais. À la clé, un contrat de vingt ans !

Choisie pour la gigantesque centrale solaire de Kobé

C’est une entreprise du nord qui, en l’espace de deux ans, est devenue la reine du photovoltaïque au Japon. La PME lilloise Ciel et Terre va participer à la construction, dans la région de Kobé, de la plus grosse centrale flottante de la planète en partenariat avec la multinationale japonaise Kyocera. L’atout choc de la société nordiste ? Elle a mis au point « Hydrelio », un système unique de panneaux solaires flottants à base de composé plastique. Labellisé par le Pôle de compétitivité CapEnergies en PACA, le projet s’avère vite prometteur et attire l’attention de responsables japonais, en quête d’éco-énergie.

90 % de son chiffre d'affaires à l'export

Pour Ciel et Terre, « Hydrelio » devient le sésame qui ouvre les portes du marché asiatique. Après une première réalisation dans la banlieue de Tokyo, la voilà donc qui s’attelle au gigantesque chantier de Kobé pour lequel elle a signé un contrat qui court sur vingt ans. Résultat : la PME va réaliser cette année plus de 90 % de son chiffre d’affaires au Japon et lorgne désormais sur le marché thaïlandais. Un succès exemplaire d’une innovation de qualité qui peut changer la vie d'une PME !

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Découvrez les solutions de financements de vos partenariats tech internationaux jeudi 25/04 à 11H ! Une subvention… https://t.co/K4ifoWlXnC