Claire Cano-Houllier, une entrepreneure qui facilite la mobilité (LuckyLoc)

Claire Cano-Houllier a co-fondé LuckyLoc.com et Expedicar.com pour faciliter le transport automobile. Ces deux plateformes répondent aux besoins de livraison et de digitalisation du marché automobile. Nous sommes allées à la rencontre de cette jeune chef d’entreprise dynamique et volontaire. Portrait en 10 points d'une entrepreneure qui roule vers la croissance.

  • Entrepreneuriat féminin
  • Île-de-France
  • 08 mars 2018
  • Temps de lecture: 2-3 min

L’activité de votre entreprise ?

La société a été fondée en 2012 et développe aujourd'hui deux plateformes et services innovants :  luckyloc.com. et expedicar.com 

logo Luckyloc

Luckyloc.com est une plateforme collaborative de location de véhicules. Elle permet aux professionnels de l’automobile de déplacer leurs véhicules en les louant à des particuliers pour 1 euro,. Elle met ainsi en relation partout en France, professionnels automobile (concessionnaires, loueurs longue durée, garagistes, mandataires, etc.) désireux de rapatrier voitures ou utilitaires avec des particuliers ayant un besoin ponctuel de location et qui réalisent alors le convoyage pour 1€ symbolique.

Depuis 2012, 50 000 trajets ont ainsi été effectués par l’intermédiaire de la start-up qui comptabilise plus de 300 000 utilisateurs. 

Le site expedicar.com a été développé pour se faire livrer à l’adresse un véhicule (voiture, moto) depuis et vers toute la France. Un service qui répond notamment à la digitalisation du marché automobile et permet aux acheteurs de gérer entièrement l’acquisition d’un véhicule à distance.

Votre parcours ?

truck

Je suis partie à 20 ans en Nouvelle-Zélande effectuer un échange universitaire dans le cadre de mes études à HEC. Sur place, j'ai découvert le concept du « drive away » : bénéficier d’une location gratuite en rapatriant un véhicule d’un point à un autre.  J’ai décidé à la fin de mes études de me lancer dans l’aventure. Nous nous sommes rencontrés avec Idris mon associé, et Luckyloc a été lancée fin 2012. Nous avons fait évoluer notre offre et quelques années plus tard est sorti le service Expedicar. 

Etre entrepreneure, un souhait depuis toujours ? 

Non, mais je viens d’une famille d’entrepreneurs. J’ai ainsi vu des modèles inspirants tout proches de moi. Je ne savais pas vraiment ce que je voulais faire de ma vie au début de mes études.

J’ai effectué ensuite des stages dans de grands groupes et aussi dans des structures plus petites, dans lesquelles je pouvais être plus touche-à-tout. Par ailleurs, l’idée de mettre mon énergie au développement de mon propre projet me semblait très attractif et un vrai facteur d’épanouissement. Enfin, j’ai eu la chance au cours de mes stages d’être en contact assez privilégié avec les dirigeants des entreprises qui m’employaient, et ceux-ci m’ont donné envie d’être dirigeante : j’ai un profil touche-à-tout, plutôt orienté vente. 

Les étapes de votre création d’entreprise ? En combien de temps ?

Cela nous a pris environ 6 mois. Nous avons d'abord commencé par tester le travail ensemble avec mon associé, étant donné que nous ne nous connaissions que très peu. Nous sommes ensuite allés à la rencontre des clients potentiels, les loueurs de voitures. Puis, nous avons créé la plateforme web avec une agence, Adveris.

Et seulement après toutes ces étapes, nous avons fondé la société et déposé le capital. Pour nous, c’était important de bien se connaître avant de s’engager dans l’association. 

« On ne naît pas entrepreneure, on le devient » ?

Absolument ! C’est la devise de Paris Pionnières qui nous a incubés au démarrage ! On le devient quand un projet, une équipe, une cause nous donne envie de s’investir pleinement et de créer quelque chose qui n’existait pas. 

Votre plus grande satisfaction ?

Ma plus grande satisfaction est d’avoir fédéré une équipe de passionnés autour de ce projet. Se rendre compte que des personnes au quotidien portent le projet, donnent le meilleur d’eux-mêmes et sont heureux de travailler ensemble pour atteindre notre vision commune, est une vraie satisfaction. 

Le bon conseil dans votre parcours ?