Comment bien choisir son associé ?

Connaissance professionnelle, confiance, complémentarité sont autant de notions susceptibles de vous aider dans le choix du partenaire qui partagera votre aventure entrepreneuriale. Car celui-ci peut s’avérer décisif.

Survolez notre infographie interactive pour découvrir ces 5 notions.

Près de deux tiers des start-up échouent en raison de conflits entre co-fondateurs ! C’était l’un des constats de Noam Wasserman, professeur à la Harvard Business School, évoqué dans son ouvrage « The Founder’s Dilemmas » (ndrl : Dilemmes du fondateur), publié en 2012. Un chiffre qui à lui seul illustre l’importance de bien choisir son associé lorsqu’on démarre ou développe son affaire. Quelques conseils pour aider les entrepreneurs à mieux passer cette étape cruciale.

1 - Connaître la personne professionnellement

Nombre d’aventures entrepreneuriales sont lancées par des amis ou des membres d'une même famille. Mais si connaître une personne dans un contexte personnel ou social est une chose, connaître son comportement dans un environnement professionnel en est une autre. Mieux vaut déjà avoir travaillé ensemble - ou du moins, avoir tenté d’en faire l’expérience - pour ne pas découvrir, une fois associés, qu’on a des méthodes de travail... incompatibles. Autre point, il est conseillé de bien se renseigner sur le passé financier et juridique de son partenaire potentiel.

2 - Confiance, un élément essentiel

Souvent mise en avant comme fondement de toute association, la confiance occupe une place de choix dans la relation que l’on a avec son associé : il est indispensable que ce dernier soit une personne fiable, qui sera avec vous y compris dans les périodes difficiles. La véritable confiance se construit progressivement et s’inscrit dans la durée.

3 - Complémentarité, autre élément clé

Si vous avez un profil technique, cela peut être une bonne idée de s’associer avec un profil commercial, et vice versa (comme l’a souligné Michael Gerber dans son best-seller : Le mythe de l’entrepreneur, il y a déjà plus de 25 ans, il existe trois fonctions clés dans chaque entreprise : l’entrepreneur, le gestionnaire et le technicien). Les spécialistes s’accordent en effet à dire que la complémentarité joue un rôle majeur dans une association. En clair, plus l’éventail des compétences est large, meilleur sera le potentiel de réussite de l’entreprise.

4 - Communauté de vision et de valeurs

Voyez-vous l’avenir de l’entreprise de la même façon ? Partagez-vous la même stratégie de développement et les mêmes valeurs en matière de management ? Etes-vous également sur la même longueur d’ondes quand il s’agit du mode de vie, des obligations familiales, de l’ambition ou de l’éthique professionnelle ? Vos personnalités sont-elles compatibles ? Autant de questions auxquelles il faut répondre sans se voiler la face...

5 - Compagnie appréciable

Votre partenaire sera quelqu’un avec qui vous risquez de communiquer parfois 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Autant dire que vous avez intérêt à aimer partager votre temps avec votre associé… Enfin, quels que soient la nature, le motif ou le moment de votre association - lors de la création de la société ou plus tard - il est recommandé de signer un pacte d’actionnaires (pour les SA) ou un pacte d’associés (pour les SARL) qui régissent les droits et les relations entre les signataires.

Dans tous les cas, consacrez suffisamment de temps et de réflexion à ces questions, le choix d'un associé étant crucial pour le succès de l'entreprise.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Les 19èmes Rencontres économiques d’Aix-en-Provence, c'est les 5, 6 et 7 juillet prochains avec @Cercle_eco ! Pour… https://t.co/g56Ej1Y0Uo