Cybersécurité : la gestion des risques, source de croissance pour les PME-ETI

QBE France et OpinionWay viennent de publier leur baromètre sur la gestion des risques par les PME et ETI françaises en 2019. Celui-ci confirme que la gestion des risques est considérée un facteur majeur de compétitivité par les chefs d’entreprise.

Ce n’est pas une surprise. 42 % des dirigeants interrogés affirment qu’une bonne gestion des risques est à la base de leur compétitivité. L’étude QBE France et OpinionWay qui interroge les entreprises de 10 à 5 000 salariés sur leur perception du risk management démontre ainsi l’attitude prévoyante des dirigeants.

Le risque cyber encore sous-estimé

Si 70 % des chefs d’entreprise estiment que le nombre de menaces est stable, 20 % d'entre eux considèrent que le niveau de risques est plus élevé que l’année passée.
Et parmi ces risques, c’est celui des cyberattaques qui évolue le plus, les systèmes informatiques devenant incontournables et de plus en plus complexes. La moitié des dirigeants estime que ce facteur de risque est en hausse. Une part considérable, mais qui ne correspond pourtant pas encore à l’importance réelle des défaillances informatiques.

Selon les auteurs de l’étude, les pannes de SI et la cybercriminalité se placent respectivement 6e et 7e sur la liste des risques les plus importants pour les matériels de l’entreprise, alors que 90 % des contrats d’assurance des PME et ETI font encore abstraction du sujet.

Cybersécurité : comment se protéger ?

S’il est impossible d’être parfaitement protégé contre la cybercriminalité, des actions simples peuvent être mises en place pour protéger les actifs de l’entreprise : sensibiliser et former ses collaborateurs aux risques de cyberattaques, faire réaliser des diagnostics par des experts, ou encore souscrire des assurances spécifiques.

Source :

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil