Dassaud sort les couteaux

La PME du Puy-de-Dôme, spécialisée dans la coutellerie, innove dans le domaine de la sécurité et de la productivité pour faire face - avec succès - à la concurrence internationale

  • Bang
  • Temps de lecture: 1 min

Créée en 1986, la société familiale Dassaud et Fils, installée à Courpière dans le Puy-de-Dôme - fief historique de la coutellerie française - est spécialisée dans la fabrication de couteaux à destination des professionnels de l’agroalimentaire.

Pour faire face à la concurrence, l'entreprise auvergnate mise sur l'innovation - au point d'avoir déposé déjà quatre brevets, pour des modèles aux lames alvéolées ou des systèmes « ultragrip » et « sécuri-coupe », créés pour accroître la sécurité et la productivité tout en réduisant les troubles musculo-squelettiques. Enfin, tous les couteaux Dassaud sont recyclables et dotés d'un numéro de traçabilité inscrit sur chaque lame.

 

40 % du chiffre d'affaires réalisé à l'étranger

L’entreprise vend ses lames et tranchoirs à quelque 400 clients : abattoirs et boucheries, poissonniers et producteurs de fruits et légumes. Et sur ses 2,2 millions d'euros de chiffre d'affaires, Dassaud en réalise 40 % à l'étranger. Autant dire que face à la concurrence internationale, la société se porte bien. Cette année, elle prévoit de doubler sa capacité de production pour répondre à une demande croissante : les locaux de 650 m² vont être agrandis. Et Dassaud va aussi créer des emplois.

L'entreprise veut rester familiale, mais espère bien conquérir de nouveaux marchés, en particulier à l'étranger. Le reste est local : c'est vrai pour les machines de production, fabriquées par une entreprise de mécanique générale de la région, tandis que l’acier utilisé pour les lames des couteaux provient des aciéries de Bonpertuis, en Isère.