Déconfinement : le gouvernement publie le mode d’emploi pour les entreprises

Le Ministère du Travail a publié dimanche 3 mai, le protocole national de déconfinement pour les entreprises qui feront revenir leurs salariés dans leurs locaux à partir du 11 mai. 

« Nous devons accompagner toutes les entreprises pour que l’activité reprenne dans des conditions garantissant la santé et la sécurité des salariés », a déclaré la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. Pour ce faire, le gouvernement a partagé un protocole national de déconfinement pour les entreprises à respecter si elles veulent que leurs salariés retournent dans les locaux. En cas de non-respect de ces règles, les employeurs engageront leur responsabilité civile et pénale. Ce protocole fait suite aux différents guides de bonnes pratiques par secteurs d'activités, mis en place au début du confinement par le Ministère. Muriel Pénicaud a rappelé que « le télétravail doit rester la norme pour toutes les activités qui le permettent pour les prochaines semaines ».

4m2 par salarié

Entreprises, commerces, et établissement accueillant du public, doivent prévoir un espace minimum de 4m2 par salarié, y compris dans les espaces communs comme les ascenseurs, les couloirs ou les cafétérias. Le protocole indique qu’il faut « privilégier une personne par bureau » et donne l’exemple d’un open space de 100m2, qui ne pourra accepter que 25 personnes au maximum.

Si cette règle ne peut être respectée et en dernier recours, le port du masque devient obligatoire. Ces derniers doivent être fournis par l’entreprise. A l’inverse, le protocole précise que les gants sont à éviter. Ils donnent « un faux sentiment de protection » et peuvent être vecteur de contamination.

Réorganiser les plannings des équipes

Pour éviter tout contact entre employés, les horaires doivent être réorganisés y compris les pauses qui « seront échelonnées pour éviter les affluences ». « Un sens unique de circulation » doit être instauré dans les couloirs. Des marquages lisibles au sol doivent indiquer les voies à suivre.

Désinfecter et aérer les locaux plusieurs fois par jour

Le protocole indique l’importance de désinfecter les locaux tous les jours, des sols en passant par les interrupteurs, poignées de porte et objets touchés par les salariés comme des claviers ou des machines. Par désinfection, il précise la destruction de potentielles particules de coronavirus. Les locaux doivent être aérés au moins trois fois par jour pendant 15 minutes. Pour éviter tout contact, les portillons de sécurité doivent rester ouverts. Du gel hydroalcoolique doit être disponible à l’entrée et sortie de l’entreprise.

Dépistages interdits

« Les campagnes de dépistage organisées par les entreprises pour leurs salariés ne sont pas autorisées », précise le protocole. Les contrôles de température ne sont pas obligatoires. La fièvre n'est pas toujours signe de la maladie et peut être masquée par une prise de médicament. Mais le salarié est "invité" à mesurer lui-même sa température "en cas de sensation de fièvre", et plus généralement, de surveiller l'apparition de "symptômes évocateurs".

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.