« Deeptech Matching » : un nouvel outil pour rapprocher chercheurs et entrepreneurs

Créer des binômes gagnants et booster la création de startup deeptech : c'est l'ambition d'un appel à projets lancé récemment au sein de l'écosystème d'innovation nantais. Le dispositif vise à faciliter la rencontre des porteurs de projets issus du monde universitaire avec des entrepreneurs à l'affût de nouveaux défis. 

A l'origine, il y a une innovation de rupture. Celle développée au sein d'un laboratoire de recherche, qu'un chercheur ambitionne de valoriser par la création d'une société. Mais pour qu'un projet de startup deeptech soit une réussite, encore faut-il conjuguer l'excellence scientifique avec les compétences business. C'est pour faciliter la rencontre de ces deux mondes qu'un nouveau dispositif vient de voir le jour au sein du bouillonnant écosystème d'innovation nantais : le « Deeptech Matching ». 

Concrètement, il s'agit d'un appel à projets lancé l'été dernier par l'incubateur Atlanpole avec la SATT Ouest Valorisation, l'Université de Nantes et l'initiative NExT, dans le cadre de la French Tech Nantes. La cible de l'opération ? Des chercheurs qui ont un projet de création de startup mais ne souhaitent pas s'investir comme porteurs, de même que des porteurs de projet qui cherchent un cofondateur pour appuyer le développement de leur société. « Nous invitons les chercheurs ayant un projet technologique qu'ils souhaitent valoriser par la création d'entreprise à déposer leur candidature. Nous mettrons ensuite les porteurs de projet sélectionnés en relation avec notre réseau d'entrepreneurs et de CEO potentiels », explique Simon Boisserpe, conseiller développement et innovation numérique à Atlanpole. 

Atlanpole dope la création de startups deeptech 

L'incubateur public des Pays de la Loire a mis sur les rails un programme d'accompagnement sur-mesure de startups deeptech, sans prise de participation. Pré-incubation (étude de la faisabilité), incubation (structuration du plan de développement), accélération (préparation des levées de fonds et du développement à l'international) : la technopole nantaise épaule, sur une durée de cinq ans, la création d'entreprises deeptech dont les innovations nécessitent un temps de développement long. 

Une mise en relation courant 2020 

« L'idée est de monter une équipe gagnante pour que le projet puisse se développer, même si le chercheur n'a pas forcément les compétences business ou préfère se consacrer à l'aspect scientifique », détaille Simon Boisserpe. « A travers cet outil, nous souhaitons donner envie à des chercheurs de se lancer en les aidant à trouver un binôme ». Le sourcing des candidatures est en cours. Et les premières mises en relation, pour les projets retenus, devraient se faire courant 2020. « C'est une partie de tout un dispositif que nous mettons en place pour booster la création de startups deeptech », précise ce responsable. 

L'initiative nantaise, qui s'appuie sur un réseau de 500 entrepreneurs, est une manière de structurer et « d'industrialiser » la mise en relation qui, habituellement, se fait de manière informelle au sein de l'écosystème. « Nombre de projets de binômes naissent parce que les deux parties se sont rencontrées au cours de nos événements territoriaux », rappelle Simon Boisserpe. Preuve s'il en est que, dans la réussite de tout projet de création d'entreprise, les réseaux sont cruciaux… 

Deeptech Tour

Depuis le mois de septembre, Bpifrance part à la rencontre des chercheurs et des doctorants afin de créer des ponts entre le monde de la recherche et celui de l'entrepreneuriat. 

Prochaines étapes : 

Nice : 6 novembre

Nancy : 3 décembre 

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil