[Demain] Nawa Technologies : penser le stockage d’énergie autrement

Bpifrance met en lumière les entreprises françaises qui inventent le monde d’après. Aujourd’hui, rencontre avec Pascal Boulanger, fondateur de Nawa Technologies, qui nous explique comment sa startup révolutionne le stockage de l’énergie et apporte de nouvelles briques à la transition énergétique.

« Nous avons développé l’électrode la plus rapide du monde », affirme Pascal Boulanger, fondateur de Nawa Technologies. La start-up provençale, qui a levé 13 millions d’euros début 2020, exploite un nouveau matériau supraconducteur fondé sur les nanotubes de carbone, issu de 20 ans de recherche au sein du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA). « Nawa a inventé une façon de fabriquer ce matériau de manière simple et peu onéreuse, ainsi que tout un ensemble de procédés industriels qui permet diverses applications », précise cet ancien chef de projet au CEA de Saclay.

Les supercondensateurs de Nawa, rechargeables en quelques secondes, permettent de livrer rapidement, mais aussi de stocker, de fortes puissances électriques. Ils offrent dix fois plus de puissance et près de cinq fois plus d’énergie que les supercondensateurs actuels. De quoi répondre à des enjeux clés de la transition énergétique et construire le monde d'après.

Aujourd’hui, une autonomie de véhicules électriques limitée

Équipés pour la plupart de batteries en lithium-ion, les modèles de voitures électriques actuels n’ont pas encore atteint l’autonomie des moteurs thermiques.

et demain ?
Partager cette carte
DEMAIN, UNE BATTERIE HYBRIDE POUR 300 KM D’AUTONOMIE

La promesse de Nawa ? « Avec nos cellules de supercondensateurs couplées aux batteries en lithium standard, les voitures électriques doubleront leur autonomie », avance Pascal Boulanger. Autre véhicule ciblé : la moto électrique urbaine.

Retour

Nawa a fait sensation au dernier CES de Las Vegas en présentant NAWA Racer e-bike, une moto électrique intégrant un système de stockage hybride unique combinant les supercondensateurs NAWACap avec des batteries lithium traditionnelles. A la clé, un poids du véhicule réduit de 25 %, pour une autonomie de 300 km en cycle urbain.
Enfin, la start-up pourrait apporter davantage d’autonomie aux véhicules à guidage automatique, utilisés de plus en plus dans les entrepôts et les usines.

Aujourd’hui, des batteries encombrantes et non rechargeables

Nawa vise également le marché de l’Internet des Objets en pleine expansion, notamment dans le cadre de l’industrie 4.0. « Dans le milieu industriel, il faut qu’un capteur dure au moins une dizaine d’années avant de changer de batterie. Aujourd’hui, les constructeurs sont obligés de mettre en place des batteries non rechargeables de grande taille, ce qui pose des problèmes d’encombrement et d’accessibilité », analyse-t-il.

et demain ?
Partager cette carte
DEMAIN, DES BATTERIES LITHIUM AVEC LEUR SUPERCONDENSATEUR

La révolution de Nawa ? Un système qui combine une petite batterie lithium de type « pile bouton » avec son supercondensateur. Avec pour résultat des gains en termes de poids, de compacité, de coût et de fiabilité.

Retour

Les cellules de supercondensateurs NAWA pourront également alimenter les outils sans fil utilisés sur les lignes de production et les AGV (Automated Guided Vehicles – robots autonomes de chargement) qui équipent de plus en plus de lignes de fabrication industrielles.

Aujourd’hui, des batteries qui posent des problèmes écologiques

Les batteries actuelles composées de matériaux rares, parfois difficiles à extraire comme le lithium, ont un impact non négligeable sur l’environnement.

et demain ?
Partager cette carte
DEMAIN, DES SOURCES RENOUVELABLES ET NATURELLES

« Pour faire fonctionner notre matériau, nous n’avons pas besoin de matières rares ni dangereuses », souligne Pascal Boulanger. Sa technologie de rupture, recyclable et écologique, ne contient ni plomb ni lithium. En outre, « toutes nos ressources de carbone viennent de sources renouvelables et naturelles ».

Retour

Nawa Technologies en chiffres

  • 2013 : date de création de Nawa Technologies. La startup s’appuie sur plus de 20 années de travaux de R&D, sur des nanomatériaux architecturés et fonctionnalisés, réalisés au sein du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA).
  • 13 millions d’euros : le montant de la dernière levée de fonds de Nawa, réalisée en février 2020, auprès de nouveaux investisseurs tels que Bpifrance via le fonds Ecotechnologies, Kouros SA et CAAP Création accompagnés des investisseurs historiques de NAWA, Demeter, Supernova Invest, Région Sud Investissement, Eurowatt Capital et EIT InnoEnergy.
  • 100 000 cellules par mois : l’ambition de Nawa. Avec sa dernière levée de fonds, l’entreprise va construire une première ligne de fabrication à Rousset, près d'Aix-en-Provence. À pleine production, NAWA prévoit d’atteindre une capacité de plus de 100 000 cellules par mois.
Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil