Demain : la blockchain, un pas vers la désintermédiation des plateformes ?

Confiance, traçabilité, identité… la révolution menée par la blockchain est au centre de toutes les réflexions. Demain, ce modèle révolutionnaire détrônera-t-il les grandes plateformes digitales pour tendre vers une désintermédiation généralisée des échanges ? 

Un système de transaction sans frontière ni gestion centrale. C’est la promesse offerte par Satoshi Nakamoto lors de la création de la première chaîne de blocs décentralisée (avec le bitcoin pour cryptomonnaie).

Qu’est-ce que la blockchain ?

Selon Blockchain France, il s’agit d'une technologie de stockage et de transmission d’informations à coût minime, sécurisée, transparente, et fonctionnant sans organe central de contrôle. Elle désigne une base de données qui contient l’historique de tous les échanges effectués par les utilisateurs depuis sa création, permettant à chacun de vérifier la validité de la chaîne.

Demain : la blockchain un outil révolutionnaire 

"Demain, la blockchain sera le nouvel internet !"

"Demain, la blockchain sera le nouvel internet !" C’est en tout cas ce qu’affirme Thomas Prudhomme, chargé de mission chez Bpifrance. Issue d’une idéologie libertaire rejetant tout type de tiers, cette technologie est révolutionnaire : répondant aux attentes de traçabilité, sécurité et fiabilité, ces "chaînes de blocs" recréent les conditions de la confiance.

Ses caractéristiques technologiques confèrent à la blockchain 3 avantages :

  • une transparence et une disponibilité des données pour tous,
  • un caractère infalsifiable des informations inscrites sur la blockchain,
  • une irrévocabilité absolue des transactions qui y figurent.

Demain : l’ubérisation d’Uber par la blockchain 

Les consommateurs aspirent de plus en plus à une relocalisation de la production qui s’exprime dans l’engouement pour l’économie circulaire. Si la blockchain offre des possibilités inédites pour y parvenir, cela se fera forcement au détriment d’autres acteurs :

  • les acteurs 100 % transactionnels (tels que Uber) qui s’appuient sur la conservation de la donnée sans valeur ajoutée seront directement menacés,
  • les acteurs centrés sur les services verront à l’inverse s’ouvrir un formidable levier de développement

Ainsi, comme l'énonce Thomas Prudhomme, "aujourd’hui c’est un mouvement profond au niveau business et de la société."

Demain : une  réappropriation des données grâce la blockchain 

S’il n’y a pas encore de maîtrise sur les enjeux technologiques et les litiges qui peuvent émerger avec cette technologie, c’est l’ensemble de l’économie qui peut se réorganiser en mode blockchain ! Elle peut devenir l’outil principal de tous types de transactions :

  • financières : achat, vente, paiement,
  • logistiques et réglementaires : contrat de travail, contrôle technique, immatriculation,
  • médicales : sécurité sociale, bilans de santé.

Demain, la blockchain pourrait donc devenir l’infrastructure de confiance de tous nos échanges. L’occasion pour chaque individu de récupérer la propriété de ses données grâce à cette révolution ?

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

17 entreprises ont intégré il y a peu, la 1ère promotion de l’Accélérateur PE, un nouveau programme de soutien et d… https://t.co/UuxKbGglJo