E-santé : vers un marché de 234,5 milliards de dollars

Toutes les semaines, Bpifrance sélectionne pour vous un chiffre qui (a) fait l’actualité. Aujourd’hui, on s’intéresse au boom du marché mondial de l’e-santé.

L’e-santé ne connait pas la crise. Le cabinet Frost & Sullivan estime à 234,5 milliards de dollars la valeur du marché mondial de la santé numérique d’ici 2023, soit une hausse de 160 % par rapport à 2019. Cette croissance qui s’explique essentiellement par des besoins liés au vieillissement de la population et à la forte augmentation des maladies chroniques.

L’e-santé, véritable réservoir de croissance

Le périmètre couvert par les entreprises de e-santé est vaste et avec des marges d’exploration sans cesse renouvelées autour des objets connectés (IoT), du big data, du télémonitoring et du diagnostic digital.

Selon le rapport du cabinet Frost & Sullivan, les données produites chaque année par le secteur médical au niveau mondial devraient voir leur volume multiplié par 10 en 5 ans. En 2020, il devrait se mesurer en dizaines de zettabits, 1 Zb équivalant à 1 000 milliards de gigabits !

Autre pilier de l’essor du secteur - avec des taux de croissance annuels entre 23 % et 36 % - la télémédecine. Avec le suivi médical à distance, celle-ci pose la problématique de la prise en charge d’actes réalisés à distance. Cette activité devrait rester très dynamique à partir de 2020, même si la progression du marché devient moins rapide.

Enfin, trois pistes à fort potentiel de croissance sont à suivre de près : les outils numériques délivrés sur ordonnance, appelés thérapies digitales (digital therapeutics), qui servent à prévenir ou traiter un problème médical ; et ceux dédiés à la santé des femmes ou Femtech, dont le marché est estimé à 50 milliards de dollars à l’horizon 2025 ; de même que les outils cognitifs d’aide à la décision médicale, notamment dans le domaine hospitalier.

Healthtech : l’avenir est dans l’IA

L’intelligence artificielle (IA) fait partie de ces nouvelles technologies indispensables au secteur de la Healthtech en raison des besoins de collecte et de traitement algorithmique de données toujours plus nombreuses et complexes.

Au niveau mondial, l’IA s’est fortement développée dans l’imagerie et le diagnostic, la découverte de médicaments optimisés (les candidats médicaments), et la collecte et l’analyse de données médicales. Ces technologies atteindraient ainsi leur maturité dans le secteur de l’e-santé d’ici 2030.

D’après France Biotech, sur les 365 entreprises du secteur en France, près d’un tiers utilise déjà l’IA ou le big data ; la moitié étant des Medtech ou des sociétés de diagnostic. Parmi celles qui n’en font pas encore usage, 1 sur 2 compte les intégrer dans un avenir proche.

En parallèle de ces évolutions, la santé numérique implique également des questions de sécurité sur les objets connectés et les données collectées. C’est la raison pour laquelle il y a un besoin conséquent et croissant de compétences et d’outils dans le domaine de la cybersécurité appliqué à l’e-santé.

Un avenir encourageant et toujours optimiste se préfigure ainsi pour le secteur de l’e-santé. Les opportunités sont nombreuses pour les startups souhaitant se développer dans ce domaine, et contribuant de fait à l’amélioration de la qualité de vie et au bien-être de la population tout autour de la planète.

Sources :
Le marché mondial de la santé numérique estimé à 234,5 milliards de dollars en 2023 – Tic pharma
16e édition Panorama France HealthTech 2018 – France Biotech

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.