Ecoalf, la marque espagnole qui propose des vêtements conçus à partir des déchets de la mer

Nouvelles tendances repérées aux quatre coins du monde… Bpifrance est toujours à l'affût de modèles inspirants pour nos écosystèmes. Aujourd'hui, nous vous emmenons à Madrid à la rencontre d’Ecoalf, une entreprise pionnière dans la mode éthique, qui produit des vêtements à partir de déchets recueillis dans les océans. Un modèle inspirant pour lutter contre la pollution marine.

« Parce qu’il n’y a pas de planète B ». Tel est le slogan d’Ecoalf, la marque espagnole de vêtements éco-conçus fondée en 2009 par Javier Goyeneche. Son concept : préserver les ressources naturelles et les océans en proposant des vêtements conçus à partir de matériaux 100 % recyclés. Bouteilles plastiques, pneus, nylon... Les déchets récoltés sont transformés en matières textiles pour créer des collections durables et éco-responsables.

Une fondation pour nettoyer les fonds marins

L’engagement écologique d’Ecoalf ne s’arrête pas à la conception durable. Dès 2015, l’entreprise a lancé l’initiative « Upcycling the Oceans ». L’idée : récupérer les déchets qui polluent les océans afin de les transformer en fil de première qualité pour produire des tissus. Afin de rendre cette opération possible, Javier Goyeneche a lancé une fondation spécialement dédiée, financée grâce à 10 % du chiffre d’affaires d’Ecoalf. Au départ, 3 pêcheurs professionnels ont intégré ce projet dans un port espagnol. Aujourd’hui, ils sont plus de 3 000 dans 60 ports du pays, et récoltent près de 400 tonnes de déchets par an dans les fonds marins. La Thaïlande a rapidement fait appel à Ecoalf pour dupliquer le concept. Plus récemment, ce sont des pêcheurs grecs qui ont rejoint ce projet d’économie circulaire.

Certification, internationalisation et partenariats : un trio gagnant

Avec son positionnement écologique, Ecoalf a été la première société espagnole à obtenir la certification B Corp. Cette dernière est attribuée aux entreprises prenant des engagements sociaux, environnementaux et de gouvernance dans le monde. Sur le plan commercial, Ecoalf a fait une percée sur plusieurs marchés étrangers : Allemagne, Japon et plus récemment les Pays-Bas. Par ailleurs, la société a noué différents partenariats pour fabriquer des produits pour de grandes marques comme Apple, Swatch ou Desigual. Enfin, grâce à une augmentation de capital de 4,5 millions d’euros réalisée l’an dernier, l’entreprise souhaite continuer d’investir dans des processus de production innovants, d’élargir sa gamme de produits éco-responsable et de soutenir son internationalisation.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil