Fabrice Zerah (Ubi Solutions) : "Echouer, c’est apprendre à réussir"

Rien ne le prédestinait à devenir entrepreneur. Or, Fabrice Zerah est aujourd’hui à la tête d’Ubi Solutions, une entreprise spécialisée dans l’internet des objets qui s’est développée dans une vingtaine de pays. Il raconte aujourd’hui son expérience dans son livre « Du chômage à la French Tech ». Interview.

  • Création
  • Innovation
  • Portrait
  • Entrepreneuriat
  • Nationale
  • 15 novembre 2018
  • Temps de lecture: 1 min

Pouvez-vous nous rappeler votre parcours ?

J’ai créé Ubi Solutions, il y a 10 ans, sans diplôme, sans argent et sans réseau. J’insiste sur ce point car je veux transmettre un message d’espoir aux jeunes générations. Nous sommes devenus un expert de la traçabilité, reconnu dans l’internet des objets et un leader sur le segment de la RFID. Nous exportons aujourd’hui dans 23 pays. Air France, SNCF, Geodis, APHP, Leclerc… font partie des grands groupes qui nous font confiance.

Pouvez-vous nous en dire plus sur Ubi Solutions, la technologie du RFID et ses multiples applications ?

RFID

Le champ d’application de la RFID est sans limite. L’exemple le plus évident de ce que nous faisons est la caisse intelligente. Vous prenez les articles, vous les déposer dans un bac et en un bip vous payez. C’est d’une très grande souplesse et cela représente un gain de temps et de liberté pour le consommateur. Cette technologie a fait gagner près de 200 millions d’euros de chiffre d’affaires en plus à un groupe comme Décathlon.
Aujourd’hui le marché représente 20 milliards d’objets connectés les uns aux autres. Dans 5 ans, nous serons à plus de 100 milliards ! Quasiment tous les grands secteurs de l’économie sont concernés : la distribution, l’automobile, la santé, le tourisme, les transports, la sécurité, la logistique, nous n’avons que l’embarras du choix.