Fair, un projet collaboratif ambitieux dans le domaine de l’impression 3D

Le projet Fair vise à développer une nouvelle filière industrielle française dans l’impression 3D.

Fair*, un projet industriel

Ce projet collaboratif a pour ambition de faire émerger un acteur phare dans le domaine de la fabrication des équipements en impression 3D, connue sous le nom de la fabrication additive. La filière industrielle portée par Poly-Shape pourra proposer, d’ici 3 à 5 ans, des équipements complexes plus compacts, moins énergivores, à moindre coûts. Ces équipements sont destinés aux secteurs industriels (chimie, pétrochimie, aéronautique, automobile) et tertiaires (pompes à chaleur, cogénération).

A l’origine de ce projet ? 

Le projet industriel Fair a été lancé par un consortium de PME, ETI, grandes entreprises et partenaires académiques.
Le groupe Air Liquide et la PME française Poly-Shape, sont à l’origine de cette initiative appuyée par deux autres industriels, Adisseo et Auer, ainsi que par cinq partenaires académiques.

Air liquide porte la mobilité hydrogène, Auer la micro-cogénération domestique et Adisseo la production d’additifs pour l’alimentation animale. Poly-Shape est en charge de la fabrication des équipements en impression 3D. Les partenaires industriels s’appuieront sur les savoir-faire et les compétences scientifiques et techniques de laboratoires du CNRS et des Arts et Métiers. Air Liquide prend en charge la coordination de tous les partenaires.

Le financement du projet Fair

Bpifrance participe au financement de ce projet, dans le cadre du programme des investissements d’avenir (PIA), à hauteur de 10,5 millions d’euros. Le coût total du projet estimé à environ 35 millions d’euros sur quatre ans.

*Fabrication additive pour intensification de réacteurs

Revivez Bpifrance Inno Génération

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

L'objectif du #VTE ? Réunir deux univers qui ont deux besoins différents : Les #PME et #ETI ayant des difficultés à… https://t.co/KlS5SQoSps