Famoco, une start-up engagée dans la lutte contre la faim

La start-up parisienne a remporté deux appels d'offres des Nations Unies pour développer des cartes électroniques d'aide alimentaire.

  • Actus
  • Temps de lecture: 1 min
Logo famoco

L’électronique peut-elle lutter contre la faim ? La question peut paraître saugrenue. Pas pour Famoco, une start-up parisienne. Ni pour le programme alimentaire mondial (PAM)...
Pour ce programme des Nations Unies, la logistique et le suivi des bénéficiaires – quelque 80 millions de personnes à travers le monde – est un enjeu majeur. En concurrence avec 83 sociétés, Famoco a été choisie à l'issue de deux récents appels d'offres, pour la fourniture de terminaux, de cartes électroniques et d'une solution logicielle. Sur une période de trois ans renouvelable, la solution proposée par la start-up parisienne devrait concerner à terme 19 millions de bénéficiaires du PAM.
 Plusieurs programmes du PAM dotés de cet outil ont déjà démarré, notamment un en Irak. Les bénéficiaires de l'aide alimentaires reçoivent une carte sécurisée (avec empreintes digitales), pour eux et une partie de leur famille. La carte, dotée d'un système de crédit, est mise à jour en temps réel et peut être utilisée chez les commerçants équipés du terminal Famoco pour les achats de nourriture.

Nouvelle levée de fonds prévue

Le succès de Famoco auprès des Nations Unies n'est pas le premier enregistré par la start-up, lancée en 2010. Déjà, 50 000 terminaux ont été déployés dans 25 pays. Et la start-up, qui a levé 4 millions d'euros il y a un an auprès de la société d'investissement en capital Hi Inov, de Bpifrance et du fonds de capital-risque Aurinvest, envisage une nouvelle levée de fonds vers la fin de cette année, pour industrialiser sa solution.