Ffly4U vise le marché européen

La start-up toulousaine offre aux industriels un service de localisation de leurs palettes et containers grâce à un système de connectivité bas débit. Elle espère déployer 50 000 émetteurs d'ici 2017.

  • Etudes
  • Temps de lecture: 1 min
Container

Son nom n'est pas si facile à prononcer, mais son utilité, surtout pour les industriels qui, chaque année, peuvent dépenser des sommes considérables en raison de pertes, dans la manutention de palettes ou de containers, est évidente. Créée en 2015, Ffly4U propose un service de localisation des biens fondé sur la connectivité à bas débit, du type de celle qu'offre Sigfox. De petits émetteurs sont fixés sur le container à tracer et fournissent des données de localisation, mais aussi de détection de déplacements et de suivi des conditions de température ou d'humidité.
 L'idée de Ffly4U, mûrie par Olivier Pages, son fondateur, pendant plusieurs années d'expérience dans le secteur de la logistique, est évidemment de nature à séduire les grands distributeurs. L'un d'eux teste déjà le service sur deux sites. Mais la petite société vise plus haut : d'autres sites pilotes un peu partout en France cette année, et des grands comptes, qui auraient besoin de 1 000 à 5 000 émetteurs, voire plus, dans l'aéronautique, l'automobile, la chimie, la pharmacie, ou sur des chantiers de construction.

Première levée de fonds

Logo Ffly4U

Ffly4U vient de lever 700 000 euros auprès du fonds régional Irdinov, pour accompagner le déploiement de sa solution. D'ici fin 2017, son ambition est de fixer 50 000 émetteurs, à travers toute l'Europe. La start-up toulousaine, qui emploie 5 salariés, compte en embaucher autant cette année, et prévoit de passer le cap du 1 million d'euros de chiffre d'affaires dès 2018.