Finance participative : comment profiter de la défiscalisation ?

Investir en capital via le financement participatif a l'avantage d'être défiscalisable sous certaines conditions. Découvrez comment en profiter ?

  • Expertises
  • Temps de lecture: 1 min

Investissement direct / Investissement via une holding

L'investissement direct est la forme la plus commune d'investissement. L'actionnaire achète des parts d'une entreprise qui lève des fonds et, en cas de prise de décision, il sera interlocuteur, au même titre que les autres actionnaires et conversera directement avec l'entreprise en question.

L'investissement via une holding permet aux actionnaires d'acheter des parts d'une entreprise qui, à son tour, investira dans l'entreprise à l'origine de la levée de fonds. Cette méthode de financement a l'avantage d'être plus simple, une fois la levée de fonds terminée. En effet, contrairement à l'investissement direct, l'investissement via une holding permet de regrouper tous les actionnaires sous un seul nom, ce qui réduit considérablement le nombre d'interlocuteurs lors d'une prise de décision. Ce modèle présente donc l'avantage de pouvoir accepter un plus grand nombre d'actionnaires, et donc d'abaisser le ticket minimum d'investissement. Cependant, il était impossible pour les actionnaires via une holding de défiscaliser leur investissement, contrairement au premier mode de financement, jusqu'au 1er janvier 2015.

En quoi consiste la défiscalisation à l'entrée, et comment en profiter ?

Depuis le 1er janvier 2015, les deux modes d'investissement sont soumis au même régime en ce qui concerne la défiscalisation à l'entrée, c'est-à-dire lors de l'investissement.

Les investisseurs ont le choix entre deux dispositifs : le dispositif dédié à l'Impôt sur le Revenu (IR) et le dispositif dédié à l'Impôt Sur la Fortune (ISF).[...]. Lire la suite sur TousNosProjets.fr