Génération Deeptech : 5 ans pour faire de la France une Deeptech Nation

Bpifrance a présenté ce mercredi 30 janvier son Plan Deeptech en présence de Frédérique Vidal - ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation - et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances. L’objectif ? Démultiplier les actions de soutien à l’innovation de rupture en France et renforcer la compétitivité française dans le domaine.

Comment faire de la France une "Deeptech Nation" ? 

« Le Plan Deeptech, c’est 1,3 milliard d’euros pour innover, investir et accompagner. Ces 3 piliers doivent faire de la France l’un des centres mondiaux de référence dans la deeptech » déclarait ainsi hier soir Agnès Pannier-Runacher lors du lancement de ce plan chez Bpifrance.

Placée aujourd’hui à la seconde place européenne en termes d’investissements dans la deeptech, la France a les capacités et les compétences pour devenir le leader dans le domaine et dépasser son voisin anglo-saxon. En effet, elle bénéficie d’une recherche de pointe, d’un écosystème qui s’est fortement structuré, et de la confiance des investisseurs pour devenir une véritable terre de deeptech. Selon Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, l'objectif est de : « soutenir plus de 1 500 startups deeptech à l’horizon 2023 », des entreprises de hautes technologies qui renforceront la compétitivité de la France, aux côtés des PME et grands groupes et offriront une véritable opportunité de progrès sociétal en répondant enjeux majeurs pour la planète et la société.

Ainsi, encourager la deeptech, c’est innover, bouleverser le monde de demain, créer des ruptures technologiques en s’appuyant sur les dernières avancées scientifiques. Avec Génération Deeptech, Bpifrance a pour ambition de faire émerger des startups et de leur permettre de grandir grâce à des dispositifs d’accompagnement dédiés.

"Génération Deeptech": un plan dédié à l’identification des projets deeptech

Si l’innovation peut aujourd’hui se manifester sous diverses formes, l’innovation de rupture se distingue en engendrant un véritable bouleversement dans un marché donné. Afin de mieux identifier ces technologies difficiles à caractériser, Bpifrance a développé un référentiel deeptech basé sur 4 critères :

  • le lien avec la recherche
  • la capacité à lever des verrous technologiques
  • la création d’un avantage fortement différenciateur
  • le go-to-market long et complexe, donc capitalistique

La création de cette grille de lecture vise ainsi à définir un cadre pour identifier ces projets et proposer un accompagnement adapté dès leur phase de développement.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Se remettre en question pour réussir ... Keep it real ! C'est le credo de Stéphane Coin, PDG d'Omnitrans, entrepris… https://t.co/JfrsiA62AC

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.