Génération Deeptech : reconnaître un projet deeptech

Créer une startup est une activité par nature risquée, avec des forts taux d’échec. C’est parce que les projets de startups deeptech sont a fortiori particulièrement risqués que Bpifrance a décidé de lancer son Plan Deeptech. Son objectif ? Faire émerger des startups basées sur des innovations de rupture grâce à des dispositifs d’accompagnement dédiés.

En 2016, 32% des français disaient être ou avoir été dans une démarche entrepreneuriale. La dynamique des startups se développe également de manière exponentielle : près de 3 Md€ levés par les startups françaises en 2017, avec un nombre d’opérations en hausse de 45%. Mais de nombreux citoyens hésitent encore à franchir le pas. Pour ce faire, Bpifrance a lancé son plan Deeptech afin de soutenir plus de 1 500 startups basées sur des innovations de rupture à l’horizon 2023.

Qu'est-ce qu'une startup deeptech ? 

Les immenses avancées dans le traitement des données, l’intelligence artificielle, les biotechnologies, les nanotechnologies, l’informatique quantique, le stockage de l’énergie, contribuent à répondre aux défis sociétaux : transition énergétique, transports intelligents, santé pour tous, agriculture durable et lutte contre la faim… Ainsi, la vocation d'une startup deeptech est d’apporter directement ou indirectement une réponse à ces enjeux majeurs pour la planète et traduit une grande opportunité de progrès sociétal.

Cette catégorie d’innovation technologique de rupture repose de plus en plus sur les startups. En effet, ces entreprises deeptech bénéficient d’un accès plus abordable aux ressources technologiques, sont par nature plus agiles, et s’inscrivent dans un mouvement sociétal qui valorise de plus en plus l’entrepreneuriat.

Un référentiel permettant de différencier les projets deeptech

La création d’un « référentiel deeptech » par Bpifrance vise à définir un cadre pour identifier ces projets portés par des startups ou entreprises innovantes et proposer un accompagnement adapté à leur phase de développement. Celui-ci comporte ainsi 4 grands critères :

  • le lien avec la recherche
  • la capacité à lever des verrous technologiques
  • la création d’un avantage fortement différenciateur
  • le go-to-market long et complexe, donc capitalistique

Voici 16 exemples d'entreprises qui ont été accompagnées par Bpifrance et qui illustrent ce nouveau référentiel développé.

Ces informations sont extraites de l’étude « Génération Deeptech » de Bpifrance qui a précédé le Plan Deeptech présenté le mercredi 30 janvier. L’objectif ? Démultiplier les actions de soutien à l’innovation de rupture en France et renforcer la compétitivité française dans le domaine.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

Publié par Facebook sur 

"Quelle que soit la maturité de l'entreprise, le facteur clef reste l'équipe" 💪@Breega_Founder, cofondateur du fond… https://t.co/Of7qPnGqms

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.