Geoffroy Guigou : « La liberté résulte de cette tension entre la puissance de faire et le vertige de décider »

Geoffroy Guigou, le cofondateur de Younited Crédit, est a présenté sur la scène du Bang de Bpifrance Inno Génération, sa vision de la liberté à travers son parcours d’entrepreneur. Sa recette : se connaître soi-même et se mettre au service d’une cause.

Derrière tout entrepreneur se cache un sentiment de liberté. Et si pendant longtemps Geoffroy Guigou, cofondateur de Younited Crédit, l’a ressenti à travers la création de son entreprise, il revient, sur la scène du Bang de Bpifrance Inno Génération sur son introspection qui lui a donné une vision différente de la liberté. « Elle résulte de cette tension entre cette puissance de faire et le vertige de décider ».

Une liberté d’entreprendre conditionnée

Lorsqu’en 2009 Goeffroy Guigou lance son entreprise spécialisée dans le crédit à la consommation, il se sent libre. « C’est l’été de mes 30 ans, je quitte un parcours professionnel un peu tout tracé. Je pars d’une feuille blanche pour transformer le système bancaire et le rendre moins opaque avec des personnes que j’ai choisies, mes associés. J’ai un sentiment de liberté intégrale ». Pourtant quelques années plus tard, il se rend compte que cette liberté d’entreprendre est conditionnée à ses origines. Par sa famille surtout. Son arrière-grand-père, Albéric Guironnet, est le fondateur de la chocolaterie Valrhona. « Mon enfance a été bercée par les récits de cette aventure entrepreneuriale qui ont certainement fait germer quelques fèves d’entrepreneuriat en moi ». Geoffroy Guigou se souvient aussi de son père, qui répétait fréquemment, à lui et ses frères et sœurs : « Ne faites surtout pas comme moi, ne soyez pas salariés. Mettez-vous à votre compte et vous serez infiniment plus heureux ».

Il retrouve finalement un sentiment de liberté dans son quotidien d’entrepreneur, jusqu’à en devenir une addiction. « Quand on crée, on façonne son monde. On prend des rêves que l’on projette pour les transformer en réalité ». Le cofondateur de Younited Crédit, qui a reçu une éducation catholique n’hésite pas, à moindre mesure, à comparer cette expérience au récit de la Création, « sauf que l’entrepreneur n’a jamais de septième jour pour récupérer », plaisante-t-il.

Une liberté vertigineuse

Si son quotidien de chef d’entreprise lui donne ce sentiment de liberté, c’est aussi parce qu’il lui procure une sensation de vertige. « C’est un vertige permanent de décisions à prendre, de scénarios à formuler… Dans le contexte actuel on sait bien à quel point c’est impossible de se projeter et de deviner quel sera l’avenir ». Et c’est d’ailleurs dans cette période de crise sanitaire que Geoffroy Guigou a décidé de donner du sens à sa liberté. Au mois d’avril dernier, en plein confinement, la direction de Bpifrance le contacte afin de coconstruire ensemble une plateforme de crédits pour soutenir les TPE. « Ça fait 10 ans qu’on fait du crédit aux particuliers. On avait aucune expérience dans le crédit aux TPE. A ce moment-là je me suis senti libre de choisir de réallouer une partie des ressources de l’entreprise. 50 collaborateurs sur les 340 de la société ont travaillé directement ou indirectement sur ce projet », explique l’entrepreneur. « Entreprendre doit être un acte au service de quelque chose. C’est ça la plus grande liberté » poursuit-il. 

Retrouvez l’intégralité de l’intervention de Geoffroy Guigou sur la scène du Bang.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil