Innovation stratégique industrielle : Bpifrance finance une nouvelle thérapie contre la maladie d'Alzheimer

Le consortium créé par AB Science reçoit 8,6 millions d'euros de Bpifrance pour son projet Romane (Rôle du Mastocyte en Neurologie)

  • Portraits
  • Temps de lecture: 1 min

Le consortium

Le chef de file du consortium est AB Science, une société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation d'inhibiteurs de protéines kinases.

Initiatrice et chef de file de ce projet appelé Romane (Rôle du Mastocyte en Neurologie), elle recevra une partie de ce financement, 5,9 millions d'euros, sous forme de subventions et d’avances remboursables.

Le consortium réunit autour d’AB Science : l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM), le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), la Fondation Imagine et Skuldtech, société de biotechnologie spécialisée dans la découverte de biomarqueurs et le développement de diagnostics et de tests compagnons.

Le projet Romane (Rôle du Mastocyte en Neurologie)

Le projet présente 3 objectifs principaux :

  • valider le rôle du mastocyte comme cible thérapeutique dans les maladies neuro-dégénératives, dont la maladie d’Alzheimer ;
  • développer une thérapie ciblée, le masitinib, dans la maladie d’Alzheimer ;
  • mettre au point de nouveaux outils de diagnostic et de suivi des patients dans la maladie d’Alzheimer sur la base de biomarqueurs sanguins et de nouvelles techniques d’imagerie.

En savoir plus sur le projet :