Il était une fois … Veepee : d’une boutique “fin de série” à une référence de la vente en ligne

Veepee, anciennement Vente-privée, est un leader de la vente en ligne. L ’entreprise du Next 40 au chiffre d’affaires d’environ 3,7 milliards d’euros compte 72 millions de membres présents dans 14 pays. Retour sur 20 ans de succès.  

Avec la démocratisation du web et les débuts timides de la vente en ligne à l’aube des années 2000, une idée trotte dans la tête de Jacques-Antoine Granjon. « Je rêvais d’une boutique universelle où je pourrais faire venir toutes les marques. Internet offrait cette possibilité. D’autres ont eu l’idée avant moi, seulement ils l’ont eue trop tôt. Ce n’est qu’à partir du milieu de la première décennie du XXIe siècle que le débit de connexion internet permettait un tel projet. » L’idée de l’entrepreneur : créer une plateforme 100 % digitale qui commercialise de bonnes affaires inédites, des produits de grandes marques avec une forte décote (de 50 % à 70 % moins cher que leur prix d’origine). Veepee a commencé à proposer des offres éphémères de marques de prêt-à-porter . Aujourd’hui, on y trouve aussi bien des manteaux que des paniers gourmands en passant par des articles de sport, high tech ou de voyage . Cette offre diversifiée compte à présent 7 000 marques partenaires. Une diversité qui coïncide avec la volonté du fondateur : créer une boutique de déstockage où on trouve de tout et qui est accessible partout.

Vente-privée à la conquête du marché européen

Jusqu’à présent, la stratégie du PDG a été celle de conquérir l’Europe. En 2008, bien installée sur le marché français où elle a fêté son milliardième visiteur, l’entreprise a lancé son site en Italie et au Royaume-Uni, tout en acquérant de nouveaux centres logistiques pour suivre un développement ambitieux. En 2016, la plateforme achète Privalia, une marque espagnole concurrente. Des prises de participation majoritaires dans le suisse eboutich.ch et le polonais zlotewyprzedaze.pl complètent l’ancrage européen de Vente-privée qui inaugurait alors son sixième bâtiment en Seine-Saint-Denis dans les anciens locaux du journal Le Monde. « Notre rachat de Privalia nous a coûté extrêmement cher en termes de dette mais cela valait le coup pour étendre notre marché en Europe et garantir notre indépendance. Notre stratégie européenne a toujours reposé sur deux leviers : être local et global. Être local parce que les consommateurs dans chaque pays ont des habitudes et des usages différents, être global car nous aspirons à être un leader européen. », ajoute le fondateur lors d’une émission sur BFM Business, le 18 décembre 2019.

La proximité avec le client au centre du business model

Mais quel fil rouge soutient cette histoire qui n’a pas fini d’intéresser ? Le business model de l’entreprise s’est, dès le début, fondé sur la proximité avec ses clients. « A chaque fois qu’un client achète quelque chose sur Veepee, c’est un petit miracle qui survient. Il aurait pu être ailleurs, il aurait pu ne pas le faire ! C’est pour ça qu’il faut en prendre soin » explique avec enjouement le PDG du groupe en 2019 à l’occasion de la dixième victoire consécutive de son entreprise de la distinction « Service client de l’année ». « Je pense que dans un monde d’innovation, l’humain doit rester au centre de nos préoccupations. L’innovation ne doit jamais faire oublier que tout se passe par la relation humaine. » insiste-t-il.
Avec “ Veepee” comme nom de baptême, le groupe a inauguré un chapitre de son histoire européenne en 2019 avec la convergence des différentes sociétés qui le composent et leurs 6 000 collaborateurs vers une seule et même marque. Mais pourquoi Veepee au lieu de Vente-privée ? Pour élucider ce qui reste pour certains un mystère, le PDG du groupe répond que c’est ainsi que les adeptes de Vente-privée l’appelaient en diminutif par souci de brièveté, en prenant les initiales anglaises de l’enseigne, la lettre V et P. Jointes ensemble et prononcées à l’anglaise nous retrouvons Veepee !

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil