Innovation : Mascara dessale l'eau de mer grâce à l'énergie solaire

L’entreprise Mascara Nouvelles Technologies a créé une machine capable de produire de l'eau douce à partir d'eau de mer grâce à la seule énergie solaire. Développée par Marc Vergnet et Maxime Haudebourg, cette machine, baptisée Osmosun, suscite beaucoup d'intérêt notamment de la part de pays dépourvus de ressources en eau.

Pour permettre à tous l’accès à l’eau potable, Marc Vergnet et Maxime Haudebourg ont fait le pari de la production solaire d’eau potable à partir d’eau salée marine ou saumâtre. Pour cela, ils créent Mascara en 2014, une entreprise spécialisée dans le traitement de l’eau avec utilisation des énergies renouvelables.

Au service du développement durable

Osmosun

Face aux pénuries d’eau, les réserves d’eaux salées font rêver ! Si dessaler l’eau de mer est aujourd’hui possible, les procédés de dessalement actuels sont très coûteux et surtout extrêmement énergivore. Avec le développement d’Osmosun, Mascara a imaginé une solution photovoltaïque de dessalement de l'eau de mer, par osmose inverse et sans rejet de CO2. Accessible et peu gourmand en énergie, ce système est capable de s'adapter à l'ensoleillement et fonctionne sans batterie.

Une première mondiale

Le premier démonstrateur d’Osmosun a été inauguré à Ghantoot (Abou Dhabi), en octobre dernier, dans le cadre du salon WETEX (Water, Energy, Technology and Environment Exhibition). Un second démonstrateur devrait être mis en place à Bora Bora en janvier 2017.

Les performances de cette innovation et sa compétitivité économique devraient séduire les régions en manque d’eau potable ! De belles perspectives pour cette jeune entreprise accompagnée par Bpifrance et le programme Investissements d’Avenir.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

À LIRE ÉGALEMENT

Pour aller encore plus loin.