Innover dans le secteur de la santé : enjeux et tendances

 « Soigner mieux en dépensant moins » tel est le leitmotiv des acteurs de la filière pour les années à venir. Interview de Rosalie Maurisse et Virginie Fontaine, experts Santé à la direction de l’innovation de Bpifrance.

Virginie Fontaine et Rosalie Maurisse

1- Quels sont les principaux faits marquants de l’année 2013 ?

Le secteur de la Santé est fortement soutenu par Bpifrance à travers ses différents outils financiers.
En 2013, ce sont 50 M€ d’aides à l’innovation qui ont été attribués à 358 projets individuels et 118 M€ accordés à des projets collaboratifs ; ce qui place la Santé respectivement à la 2e et 1re place des secteurs bénéficiaires de Bpifrance. Ce sont majoritairement des petites entreprises qui ont besoin de travailler conjointement afin de réunir leurs compétences. Cela démontre que nous tendons vers le développement de solutions globales. Le programme Alipex, développé par trois PME françaises et deux laboratoires, en est un bel exemple. Il repose sur la mise au point d’une solution innovante aussi bien dans le système de délivrance du médicament que dans sa formulation pour lutter contre la mucoviscidose.

L’autre fait marquant est l’entrée en force de la E-santé qui occupe la 1re place en nombre de dossiers soutenus par Bpifrance et en montant dans le secteur des technologies médicales. Le numérique est en train de bouleverser la filière avec le développement d’applications mobiles, de la bioinformatique… La télémédecine s’est fortement répandue avec la mise en place d’outils d’aide au maintien à domicile des patients. Cela s’inscrit dans la filière « Silver économie » lorsqu’il s’agit de personnes âgées mais les personnes atteintes de maladie chronique sont aussi concernées.

Notons par ailleurs que les investissements dans les entreprises du secteur de la santé ont été nombreux en 2013, attestant ainsi du dynamisme du secteur qui semble se poursuivre cette année. Au printemps 2014, Gensight, société de biotechnologies développant des biothérapies innovantes pour le traitement des pathologies sévères de l’œil, a levé 35 M €. Bpifrance a participé à cette levée de fonds en investissant 3 M€ via le fonds Biothérapies innovantes et maladies rares.

2- Pourquoi faut-il innover dans le secteur de la santé ? Quels sont les enjeux ?

Contrairement à d’autres innovations, dans ce secteur, les entreprises répondent à des besoins déjà existants. Elles développent des projets risqués avec des contraintes réglementaires fortes et sont par conséquent très capitalistiques. Elles sont nombreuses à se créer chaque année et demandent à être soutenues. Bpifrance répond ainsi à une forte demande.

Ce secteur répond à des enjeux de santé publique. De nombreux traitements thérapeutiques sont non satisfaisants et de nouvelles solutions nécessitent d’être développées. Les coûts doivent être davantage maîtrisés. De nombreuses entreprises du secteur Pharma-Bioindustrie s’inscrivent dans la chaine de valeurs en proposant des outils de recherche qui améliorent le développement de médicaments en diminuant notamment les risques d’échec. L’objectif étant de soigner mieux en dépensant moins.
Toujours afin de limiter les coûts, la médecine personnalisée est de plus en plus préconisée. Il s’agit de prescrire un médicament à une personne sur laquelle le traitement va fonctionner.
Les efforts se concentrent donc sur l’amélioration de la prise en charge et du parcours de soin.

3- Pouvez-vous nous donner un ou deux exemples de projets particulièrement novateurs ?

Beaucoup de projets ont été particulièrement innovants mais pour en citer deux, parlons de Medissimo qui a mis au point une innovation d’usage avec son pilulier électronique qui prévient le patient en cas d’oubli. L’entreprise a été d’ailleurs récompensée lors du CES Las Vegas, le plus grand salon dédié à la high tech. Cet exemple illustre parfaitement l’enjeu du numérique dans le secteur de la santé.

L’entreprise Medday, souscrit par le fonds Innobio, utilise un maximum de données bibliographiques et cliniques pour traiter des pathologies très lourdes. Elle développe, entre autre, un traitement contre la sclérose en plaque progressive. Elle trouve de nouvelles solutions pour élaborer des médicaments à moindre coût.

4- Quelles sont les principales tendances qui s’annoncent pour les années à venir ?

L’analyse du microbiote et de son impact se développe de plus en plus avec l’accroissement du nombre d’entreprises dans ce secteur. Le microbiote est la flore intestinale à partir de laquelle des marqueurs sont identifiés pour permettent de déceler certaines pathologies comme le diabète.

Le secteur de la santé voit également l’explosion de la quantité de données médicales électroniques, c’est ce qu’on appelle le Big data. Une tendance qui prend de l’ampleur.
On voit enfin de plus en plus de projets de solutions thérapeutiques en ophtalmologie.

En 2012, nous avions misé sur les applications mobiles dans le secteur de la santé qui étaient déjà perçues comme une nouvelle tendance en développement et cela s’est concrétisé avec l’investissement du fonds Large Venture dans la société Voluntis. Entreprise qui développe des solutions de santé innovantes connectant les traitements et intégrant de l’intelligence médicale aux logiciels. Alors espérons que nos tendances pour les années à venir suivront le même parcours !

A Noter

« Bpifrance propose un véritable continuum de financement aux entreprises innovantes et ce à différentes phases de leur développement. Nous intervenons sur le concours à la création d’entreprise, en aides à l’innovation individuelle ou collaborative  ou en investissement en fonds propres. » Rosalie Maurisse et Virginie Fontaine.

A lire

Financement de l’innovation : un milliard d’euros pour 2014

La médecine numérique expérimentée dans les Landes

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil

C'est l'été ☀️ Ça ne vous a surement pas échappé, une vague de chaleur s'intensifie sur l'Hexagone.. En tant que di… https://t.co/X1aKWQnk1r