Intelligence artificielle : la France, championne européenne des levées de fonds

En 2018, les startups françaises de l’IA ont levé 567 millions de dollars. Et ce n’est rien face aux prévisions pour 2019, avec un montant estimé à 1, 3 Md$ selon l’étude menée par France Digitale et Roland Berger. Le chiffre de la semaine fait un focus sur cette tendance. 

 

La France, championne européenne des levées de fonds de l’intelligence artificielle. Selon l’étude de France Digitale et Roland Berger, la France doublerait le montant de ses levées de fonds en 2019, passant de 567 millions d’euros à près de de 1,3 milliard de dollars. Un classement qui s'explique notamment par son excellence scientifique, ses références mondiales et ses 650 startups de l’IA

Seule ombre au tableau : la taille des levées de fonds. Un « défaut » partagé par les autres pays du continent européen. Si c’est bien dans l’Hexagone que les levées de fonds sont les plus nombreuses d’Europe, elles restent très peu à dépasser les 20 M$ quand la moyenne européenne est à 4,6 M$ contre 24 M$ aux États-Unis.

IA : la France dépasse le Royaume-Uni

Mais ce constat ne doit pas éclipser les progrès français. C’est la première fois que le pays prend la tête du classement, et dépasse le Royaume-Uni (1 268 M$ contre 1 241 M$), mais aussi Israël (902 M$). L’Allemagne, quant à elle, double aussi sa collecte de fonds, et se place en 4e position.

Ces quatre grandes puissances attirent, à elles seules, 80 % des sommes investies en Europe. Le continent abrite également un ensemble de puissances plus petites et plus denses, dont le secteur privé excelle aussi en termes d’intelligence artificielle. 12 pays, nordiques ou baltes en majorité se partagent les 20 % restants.

75 % des montants levés par les entreprises françaises viennent directement du pays 

Un dernier point important que soulève cette étude, c’est la concentration des investissements des fonds français dans les entreprises nationales : presque 75 % des montants levés par les entreprises françaises viennent directement du pays ! Seulement 16 % sont en provenance d’autres pays d’Europe contre 17 % et 29 % pour les entreprises anglo-saxonnes et allemandes.

Pour la note optimiste de cette semaine, il faut se tourner vers McKinsey, qui mettait en avant début 2019 la richesse des compétences françaises dans le domaine de l’IA, et qui évoquait sa capacité à prendre une position de leader européen. Il faudrait continuer à doubler nos investissements pour arriver à concurrencer les géants du domaine, chinois comme américains… mais à cœur vaillant rien d’impossible 

Sources :

La France en tête des investissements européens dans l’IA en 2019 – France Digitale - Roland Berger via Maddyness

IA : l’Europe devrait tripler ses investissements pour rattraper la Chine ou les US – McKinsey via Maddyness

 

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil