Interaction Healthcare : des jeux pour éduquer sur la santé

En installant à Bordeaux une agence interactive spécialisée dans le domaine de la santé, Jérôme Leleu a trouvé un terrain de jeu propice au développement de sa société.

  • Portraits
  • Temps de lecture: 2 min
© Interaction Healthcare

(photo : ©Interaction Healthcare, Jérôme Leleu et Sébastien Vitu)

En 2005, Jérôme Leleu constate que la santé est l'un des secteurs les plus sensibles aux serious games (jeux sérieux qui combinent une intention de type pédagogique, informative, marketing... avec des ressorts ludiques). Il décide alors de se plonger dans ce domaine et de donner du sens à ces outils. Aidé de Danielle Villedieu, qui connaît bien les grands laboratoires pharmaceutiques pour y avoir fait carrière, il fonde Interaction Healthcare, en 2008, à Bois-Guillaume (76).

Asthmaclic, pour sensibiliser les professionnels de la santé à l'asthme

Le binôme frappe aux portes des acteurs de la santé et signe rapidement un premier projet avec Astra Zeneca, Asthmaclic, qui a pour but de sensibiliser à l'asthme. Depuis, Interaction Healthcare a fait du chemin et travaille pour de nombreux labos pharmaceutiques mais aussi des compagnies d'assurance et des mutuelles, des CHU et des agences régionales de santé. A ce jour, 14 000 professionnels de la santé dans le monde ont été formés via les solutions web, applications et serious games d’Interaction Healthcare (37 collaborateurs en France et au Canada).

Un écosystème propice à la e-santé

Depuis 2012, Jérôme Leleu, Normand d’origine, a installé société, femme et enfants à Bordeaux. Il a trouvé en Aquitaine un écosystème propice à la e-santé. « Le fait d'être en région n'est pas handicapant. Nos clients sont à Paris, il faut donc y être présent, mais le développement peut se faire en province. Bordeaux est comme une petite Silicon Valley. L'écosystème y est fort et il y a un bon mix entre qualité de vie et dynamisme économique », explique-t-il. Membre de la communauté Bpifrance Excellence, la société projette une levée de fonds - entre 3 et 5 millions d'euros - en septembre 2015. Elle a pour objectif de développer à terme la R&D et la cellule internationale depuis Bordeaux.