International : nouvelle expansion en Afrique pour Rougier

Le groupe Rougier, basé à Niort et spécialisé dans le négoce de bois tropical, augmente son capital pour mieux se développer à l'international. Il a obtenu, il y a peu, une concession forestière en République centrafricaine.

L'actualité s’accélère pour le groupe Rougier, l’un des leaders mondiaux du négoce de bois tropicaux africains. Il y a quelques jours, la société, dont le siège est à Niort, dans les Deux-Sèvres, a annoncé l'entrée d'Oronte à son capital, assortie d'une augmentation de capital d'environ 1,5 million d'euros. L'opération vise à accroître les moyens du groupe, qui souhaite étendre ses activités, en particulier en Afrique.

D'ailleurs, au début du mois de septembre, Rougier avait remporté l'appel d'offres international lancé par le gouvernement centrafricain. Ce dernier lui a attribué - pour 25 ans - une concession d’exploitation et d’aménagement de 270 000 hectares de forêts, situés dans la préfecture de la Sangha-Mbaéré, à l’extrême sud-ouest du pays. La zone est également bordée par la frontière avec la République du Congo et le Cameroun, deux pays dans lesquels Rougier a déjà des exploitations forestières.

Exploitation durable

Au total, avec le Gabon, ce sont plus de 2 millions d’hectares de forêts que Rougier exploite en Afrique. Souvent décriée par les ONG, l'exploitation des bois tropicaux est, au contraire, pour Rougier, emblématique de sa philosophie : la société mise sur une exploitation durable. Pour preuve, elle a signé un accord de trois ans avec le WWF France, concernant la bonne gestion forestière en Afrique et les chaînes d'approvisionnement responsables en Europe.

Allez à l'international !

Découvrez les pays à potentiel et la manière de les aborder pour y développer votre activité !

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil