Jean-Stéphane Arcis [Talentsoft] : mieux gérer le capital humain de son entreprise

Il y a douze ans, Jean-Stéphane Arcis a cofondé Talentsoft avec pour ambition de valoriser les talents humains en entreprise. Voici une nouvelle personnalité qui a fait 2019.  

Le monde de l’entreprise doit changer. C’est la conviction de Jean-Stéphane Arcis, créateur de Talentsoft. En 2007, l’entrepreneur décide de monter son entreprise avec pour objectif d’amener les employeurs à mieux exploiter le potentiel humain de leurs collaborateurs. Talentsoft permet aux employeurs d’accéder à toutes les interactions entre RH et salariés pour mieux gérer le recrutement, la performance, les compétences, les carrières, la formation et la rémunération des collaborateurs. Douze ans plus tard Talentsoft fait son entrée dans la première édition du Next40, qui regroupe les 40 startups françaises les plus prometteuses du secteur technologique. Sur la scène de l’Ampli lors de Bpifrance Inno Génération, Jean Stéphane Arcis est revenu sur l’ambition de Talentsoft.

« Gérer les collaborateurs comme des clients »

Lorsqu’il crée l’application Talentsoft, l’entrepreneur souhaite « gérer les collaborateurs comme des clients ». Concrètement, pour Jean-Stéphane Arcis, un employé doit être pleinement considéré au sein de son entreprise. « Il faut mieux recruter les collaborateurs, mais aussi les mettre face aux projets qui font sens par rapport à leurs compétences et leurs aspirations » affirme-t-il.

Problème, les schémas actuels, notamment ceux des grands groupes, semblent difficiles à bousculer selon le fondateur de Talentsoft. « Les collaborateurs veulent participer à quelque chose qui est plus grand que leur simple département. Les grands groupes ne peuvent pas retenir les talents s’ils ne prennent pas ça en compte », ajoute-t-il.

Preuve que Talentsoft a su apporter une solution à la quête de sens des collaborateurs dans leur emploi, la startup se développe à une vitesse fulgurante. En 2018, l’entreprise a réalisé 65 millions d’euros de chiffre d’affaires. « On gère 700 collaborateurs dans 15 pays », renchérit le fondateur.

Réinventer les ressources humaines

S’il pense que l’avenir passe par « plus de transparence et d’agilité » des grandes entreprises, une autre évolution est indispensable pour Jean-Stéphane Arcis : celle des ressources humaines. Il souhaite que « les ressources humaines soient placées au cœur des comités de direction » et que le besoin de proximité que désirent les collaborateurs avec leurs managers ne soit plus occulté par ce département. « La DRH doit coacher les managers », explique-t-il.

Sous l’impulsion de Talentsoft, ces mutations dans le monde du travail arriveront peut-être bien plus vite que prévu.

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil