Jour I : le haka des entrepreneurs

Le 17 mai à Lyon, près de 600 entrepreneurs se sont donné rendez-vous à jour I. Au programme : un après-midi d’ateliers et d’échanges de bonnes pratiques pour partir à la conquête de l’international.
La plénière s’est terminée par un haka collectif (pour exhorter les entrepreneurs à aller se faire voir ailleurs), emmené par l’ancien rugbyman Laurent Pakihivatau, dit Paki,
Revivez ce moment en vidéo.

Vu côté public / entrepreneurs...

 ...et côté scène

Jour I : l’événement qui met l’international au cœur de votre stratégie

Près de 600 entrepreneurs se sont donné rendez-vous dans les salons du Matmut Stadium pour assister à une pépinière inspirante, des ateliers pratiques et des rendez-vous business. L’objectif partagé : mettre l’international dans leur Business Plan

« Jour I ne pouvait se faire qu’à Lyon parce que les entrepreneurs de la Région Auvergne Rhône-Alpes sont les pionniers de l’export en France ! » a lancé Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance lors de l’ouverture de cet événement entièrement tourné vers l’internationalisation des entreprises françaises. Et parce que l’« international est un marqueur d’innovation, de compétitivité et un beau moyen d’attirer les talents », le directeur général de Bpifrance a encore une fois incité les entrepreneurs français à « aller se faire voir ailleurs ». Plusieurs entrepreneurs aux parcours reconnus ont témoigné en ce sens. Morceaux choisis.

Conseils de pro de l’export

S’adapter

L’actionnaire principal du LOU Rugby était particulièrement bien placé pour parler export ! « On a réalisé 500 millions de CA à l’international cette année. C’est la résultante de plusieurs années d’adaptation et de développement à l’international tout en gardant son jardin-potager français ! » a expliqué Olivier Ginon, président de GL Events, le numéro 1 mondial de l’évènementiel.

Choisir sa destination

« Les destinations, c’est le marché qui les désigne », a expliqué Valérie Maybon, directrice générale de Technogenia. Il faut s’adapter à la demande puis la sécuriser. Il est important de se rendre régulièrement dans le pays cible. « On fait des rencontres et quand la bonne rencontre est faite alors on se lance ».

Bien s’entourer

« L’aspect humain est primordial pour aller à l’international ! Les profils biculturels sont importants. Il faut s’entourer de personnes qui croient aux produits localement et en interne ! » ont martelé Valérie Maybon et Eric Babolat, Owner Babolat

Merci à tous les entrepreneurs présents pour ce grand moment collectif partagé !

 

Partagez cette actu !
Abonnez-vous !

Recevez les dernières actualités directement dans votre boîte email.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil

Nous accordons une attention particulière à vous, #TPE et #PME, véritables tremplins vers l’#emploi dans les… https://t.co/E6iDPX8Gzo